Home
L'Epée 1839

Time Fast II Chrome

Matière
Acier
Laiton plaqué palladium, aluminium
Taille
189 x 450 mm
Epaisseur
120 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 192 h, 18000 alternances / heures
Mouvement squelette
Fonctions
Heures, Minutes, Automate
Référence
74.6011/111
Lancement
06.2023
Collection
Creative Art / Série limitée à 99 exemplaires
Prix TTC
46’850 CHF
Description

Time Fast II chrome par L'Epée 1839 : Au croisement entre l’automobile et l’art

Les années 1960 ont été une période faste et exceptionnelle pour l'industrie automobile en termes de design. De nombreux modèles, tels que la Ferrari 250 Testarossa et la Lamborghini Miura, ont brillé par leur remarquable esthétique, représentant à l'époque le summum en matière de conception de voitures de sport.

En hommage à l’industrie automobile et horlogère, s'inscrivant dans cette tradition de recherche esthétique, L'Epée 1839 a décidé d’introduire la Time Fast II Silver Chrome. Par sa surface lisse et réfléchissante telle un miroir, la Time Fast II dépasse le simple statut d'une démonstration artistique pour devenir une pièce d’art évocatrice.

Time Fast II Chrome célèbre les lignes emblématiques des voitures de course des années 1960, en capturant leur essence même dans chaque détail. Le chrome, connu pour sa capacité à sublimer les éléments automobiles, est ici magnifiquement exploité par les artisans de L'Epée 1839, qui l'appliquent sur l'ensemble de la carrosserie pour sublimer les courbes caractéristiques des modèles de voitures de course de cette époque.

Les années 1960 symbolisaient une période faste au niveau de la performance des voitures de sport, et de leur style aux lignes élégantes.

Les courses de voitures de sport intègrent désormais des modèles biplaces avec des roues fermées. Elles courent généralement sur des distances relativement grandes, de sorte que l’accent est mis sur l’endurance, la fiabilité et l’efficacité.

Les courses automobiles des années 60 ont fait la renommée de mythiques circuits comme Le Mans, Sebring et Daytona. Et cela a cimenté la réputation de nombreuses marques prestigieuses comme Porsche, Audi, Corvette, Ferrari, Jaguar, Bentley, Aston Martin, Lotus, Maserati, Lamborghini, Alfa Romeo, Lancia, Mercedes-Benz et BMW.

L'automobile et l'art se rencontrent

L'industrie automobile offre un intéressant champ d’expression entre art et ingénierie, suscitant l'intérêt de nombreux artistes et designers. Ces créatifs perçoivent la voiture comme un symbole de vitesse, d'élégance et de liberté. Le lien entre les artistes et l'automobile se manifeste dans de nombreuses œuvres d'art majeures telles que des sculptures et photographies.

La combinaison exceptionnelle d'esthétique et d'ingénierie mécanique ne séduit pas seulement les artistes, mais attire également les collectionneurs passionnés. En effet, les voitures revêtent une multitude de significations pour chacun, qu'il s'agisse de passion, de nostalgie, de souvenirs précieux, et bien d’autres encore. Les voitures deviennent ainsi des objets d'expression personnelle, évoquant des émotions profondes et reliant les individus à leurs propres histoires uniques.

Time Fast II

Time Fast II est montée sur un châssis en H fait d’aluminium, similaire aux voitures de course d’époque. Un volant à trois branches, qui sert pour la mise à l’heure, est conçu comme leur pendant de taille réelle de l’époque. Les roues à rayons constitué d’acier inoxydable sont méticuleusement fabriquées comme les originales. Les pneus intègrent une mousse spéciale, rappelons-nous que ces bolides des années 1960 étaient équipés de chambres à air, de manière à reproduire la même déformation des pneus au point de contact avec le sol que sur leurs homologues de course grandeur-nature.

Les affichages de l’heure (heures et minutes) du mouvement manufacture de 8 jours se situent sur les deux filtres à air alimentant les deux rangées de carburateurs du V8

Sous le casque du conducteur se trouve l’échappement 2,5 Hz perpétuellement animé et symbolisant le cerveau du pilot toujours en recherche de performance. Tourner la clé de contact du tableau de bord fait démarrer les pistons du moteur V8 s’animant de manière réaliste de haut en bas.

Vous pouvez presque sentir le carburant à l’indice d’octane élevé dans l’air lorsque ces pistons s’enclenchent !

Et naturellement, Time Fast II arbore un levier de vitesse manuel fonctionnel qui permet de sélectionner plusieurs modes : remontage du mouvement, remontage de l’animation des pistons et le point mort. Le remontage s’effectue en tournant les roues arrière. Pousser Time Fast II en l’arrière le long d’une table pour remonter les deux mouvements, nous ramène à nos souvenirs d’enfance et nos voitures à retro-friction tant aimées.

Construction et Inspiration

La Time Fast II s'inspire des voitures de sport des années 1960, qui représentaient l'âge d'or de la compétition automobile sur de longues distances.

Le nom "Time Fast II" englobe plusieurs significations. Tout d'abord, cette voiture est une deux places, avec deux mouvements distincts (un pour l'affichage de l'heure et un pour l'automate du moteur). De plus, il évoque la vitesse croissante des voitures de course, l'accélération du temps moderne, ainsi que le fait que cette horloge est la deuxième création de L'Epée 1839 inspirée par les voitures.

La Time Fast II est construite sur un châssis en forme de H, auquel le plancher et la carrosserie sont fixés, rappelant ainsi les modèles grandeur nature. Elle est dotée de deux mouvements indépendants, chacun disposant de sa propre source d'énergie.

Le premier mouvement est situé dans le cockpit et est responsable de l'affichage du temps. Les heures et les minutes sont indiquées par des disques rotatifs en acier inoxydable, placés sur les filtres à air qui alimentent les deux bancs de carburateurs situés au-dessus du moteur. Ce mouvement possède une réserve de marche de 8 jours et est régulé par un échappement de 2,5 hertz, visible dans le "casque du pilote", et alimenté par un ressort moteur visible dans le "siège" du passager.

Le deuxième mouvement anime l'automate du moteur. En tournant la clé du tableau de bord, le moteur démarre et les pistons du V8 montent et descendent, créant une animation totalement indépendante du mouvement temporel.

La Time Fast II est équipée d'un levier de vitesse manuel qui permet de choisir entre trois options : remonter le mouvement du temps, remonter l'automate du moteur ou position neutre. Le remontage des deux mouvements s'effectue en tirant la voiture vers l'arrière.

Le volant à trois branches fait écho aux volants d'origine, avec une jante centrale et deux jantes extérieures maintenues ensemble par 12 rivets. Pour régler l'heure, le volant est tourné dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, tandis qu'une rotation dans le sens des aiguilles d'une montre permet de recentrer le volant.

L'Epée 1839 a accordé une attention minutieuse aux détails pour rendre la Time Fast II aussi fidèle que possible aux voitures qui ont servi d'inspiration. Les jantes à rayons en acier inoxydable sont fabriquées en respectant les méthodes utilisées pour les véritables roues de course des années 1960. Les pneus en caoutchouc souple offrent une adhérence optimale lors du remontage des mouvements. Ils sont remplis d'une mousse spécialement choisie pour créer l'illusion d'un léger aplatissement en dessous, rappelant ainsi les vrais pneus de course des voitures de sport sur une piste réelle.