Accueil
Antoine Preziuso

Tourbillon des Tourbillons

Boîtier
Or gris, Acier, Titane
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle déployante
Taille
ø 45 mm
Epaisseur
14 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 48 h, 3x21'600 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Tourbillon
Référence
AFP-TTR-3X
Année
2015
Prix HT
480'000 CHF
Description

 
Vidéo
 
TOURBILLON des TOURBILLONS
 
La chorégraphie mécanique d’Antoine Preziuso Genève
 
La nouvelle création d’Antoine Preziuso Genève met en scène trois tourbillons disposés sur un plateau tournant. Ils entrent en résonnance comme trois cœurs battant à l’unisson. Pour réaliser ce ballet mécanique, il a fallu relever des défis d’une incroyable complexité, notamment la création d’un triple différentiel planétaire central. Chargée de poésie, cette montre est un hommage vibrant à la plus belle des complications horlogères.
 
Avec le Tourbillon des Tourbillons, Antoine Preziuso ajoute un chapitre à la longue histoire du tourbillon, la plus emblématique des complications horlogères. Le tourbillon défiait déjà les lois de la gravité, il joue désormais avec celles de la résonnance. Les trois tourbillons de cette pièce exceptionnelle sont disposés sur un plateau tournant et entrent en résonnance. Ils oscillent à une fréquence stable, comme trois cœurs qui battent à l’unisson. Cet exploit technique, protégé par trois brevets internationaux, est rendu possible par un différentiel installé au centre du mouvement, et dont le développement a demandé plusieurs années d’efforts, de calculs et d’imagination.
 
Mélange de lois physiques et de formules mathématiques, ce triple différentiel planétaire central, véritable « cerveau » de la montre, est d’une complexité telle qu’aucun programme informatique n’est parvenu à en simuler correctement le fonctionnement. Il a même fallu créer pour lui le plus petit roulement à billes du monde : à peine 1,6 millimètre de diamètre ! Le défi était de taille, le différentiel devant distribuer une énergie constante du double barillet aux trois tourbillons ; il doit aussi délivrer cette énergie par le centre sans gêner l’axe des aiguilles ; il doit enfin corriger d’éventuelles variations de fréquence ou même gérer l’arrêt d’un tourbillon.
 
Le Tourbillon des Tourbillons est un rêve qu’Antoine Preziuso caresse depuis 2004, Il est aussi le fruit de 35 années d’indépendance horlogère et d’une passion authentique qu’il a su transmettre à son fils Florian, avec qui il a collaboré étroitement pour surmonter un à un les innombrables obstacles techniques qui se dressaient sur le chemin.
 
L’association de trois tourbillons sur un plateau tournant donne à la pièce une régularité inégalée. Elle enrichit aussi le Tourbillon des Tourbillon de la riche symbolique du chiffre 3, comme les trois états du temps : passé, présent, futur. Les axes des 3 tourbillons, qui tournent sur eux-mêmes en une minute. Ils sont disposés à équidistance du centre du plateau qui accomplit six tours en une heure, nouvelle référence au chiffre 3 et à ses multiples. C’est un hommage à la mesure du temps qui ignore superbement le système décimal, lui préférant un système fondé sur le chiffre 12, comme les 12 lunaisons complètes que compte une année.
 
Le Tourbillon des Tourbillons se caractérise par le respect absolu des codes de la haute horlogerie. Tous ses composants de ce Calibre Antoine Preziuso AFP-TTR-3X, sont finis et assemblés à la main. Les ponts de tourbillon et la platine sont en titane, les piliers de soutien et les cornes du boîtier Power GTS ainsi que la couronne, sont en or massif 18ct. L’étanchéité du boîtier, constitué de 45 composants usinés dans la masse, est garantie par les 24 vis Power, l’un des codes identitaires de la marque Antoine Preziuso Genève.
 
Chez Antoine Preziuso pas de business plan, pas de stratégie marketing « seulement » et surtout de la passion pour la haute horlogerie, à laquelle il se donne entièrement. Il s’évertue à transmettre de l’ADN à ses créations et fait partie de ces rares artistes intelligents qui sont nés avec des dispositions particulières et possèdent l’amour du travail, l’amour de l’art. Il ne se contente pas d’appliquer les principes déjà établis en horlogerie, mais surtout à en découvrir des nouveaux. Pour Antoine Preziuso, le connu est fini, l’inconnu infini. Il ne se plie à aucune convention, preuve en est son indépendance et sa longévité de plus de 35 ans. Sa marque puise ses sources à Genève mais le design de ses garde-temps est influencé par ses racines italiennes. Quand on parle d’Antoine Preziuso, on parle de Haute-Horlogerie faite sur- mesure, d’un talent entre la science et l’art, à la lisière du rêve et au sommet de l’esthétisme.