Accueil
F.P.Journe

Sonnerie Souveraine

Bracelet
Cuir
Boucle
Déployante en Acier
Taille
ø 42 mm
Epaisseur
12.25 mm
Mouvement
Calibre exclusif F.P.Journe 1505, mouvement mécanique à remontage manuel en Or rose 18 ct.
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Réserve de marche
Grande Sonnerie avec Répétition Minutes
Référence
Jean-Antoine Lépine
Année
2006
Collection
Souveraine
Description

Grande Sonnerie avec Répétition Minutes - L’Himalaya de l’Horlogerie - Fonctionnalité de grande sonnerie avec sécurité opérationnelle assurée par 10 brevets.

La montre-bracelet avec Grande Sonnerie et Répétition Minutes est la plus complexe des réalisations horlogères, celle qui exige la plus grande virtuosité à la fois technique et artistique de l'horloger en charge de son assemblage. La plus grande difficulté dans sa création est d’assurer la pleine fonctionnalité de la grande sonnerie avec les réserves d’énergie limitées d’une montre-bracelet, sans pour autant mettre en péril sa sonorité ou sa fiabilité.

Dans cette montre, un seul ressort fournit assez d’énergie pour 24 heures de grande sonnerie (912 coups de marteau par 24 heures), sans utiliser la répétition minutes. La sonnerie seule utilise 60% de l’énergie du ressort, en mode silence le mouvement horaire fonctionne pendant cinq jours.

L’élaboration de ce mouvement a été une recherche permanente pour économiser l’énergie tout en maximisant l’efficacité mécanique, pour assurer 912 coups de marteau chaque 24 heures. Le résultat est un mouvement de basse tension, aux mécanismes doux, nécessitant un ajustement très fin pour assurer une sonnerie sans faille 35,040 fois par an.

Autrefois, l’utilisation d’une montre à sonnerie était toujours risquée. La moindre erreur - par exemple changer l’heure pendant la sonnerie - endommage des mécanismes précieux.

“Aussi, la première contrainte que je me suis imposée dans le cahier de charges de cette montre est : qu’un enfant de huit ans puisse la manipuler sans l’endommager. Je dois avouer que cet enfant de huit ans m’a lancé le défi le plus dur de ma carrière ! Afin de satisfaire à ses exigences, il m’a fallu construire un mouvement sur de nouveaux principes mécaniques. Ainsi, pour cette pièce, dix brevets témoignent de l’ “Invenit” de cette œuvre, le “Fecit” m’a demandé six ans de travail” - François-Paul Journe.

Pour la première fois dans l’histoire, une montre à grande sonnerie offre un véritable confort et une totale sécurité d’utilisation. La Sonnerie Souveraine F.P.Journe dispose de mécanismes de sécurité brevetés interdisant à la montre de sonner lorsque la couronne de remontoir est tirée et inversement, empêche que la tige de couronne de remontoir puisse être tirée quand le mécanisme de sonnerie est enclenché. Cette totale sécurité d’utilisation empêche son mécanisme d’être endommagé par une mauvaise manipulation.

La Sonnerie Souveraine sonne les heures et les quarts en passant; et en mode petite sonnerie, elle ne sonne que les heures, puis ensuite que les quarts. De plus, elle sonne également à la demande, comme la Répétition Souveraine, les heures, les quarts et les minutes.

Le sens de l’ouïe a permis le développement d’une nouvelle sensation et d’une nouvelle relation au temps, permettant à son propriétaire d’engager un dialogue intime avec sa montre. La Sonnerie Souveraine n’a pas de numéro de référence mais elle est gravée au nom de son propriétaire, lui donnant une vraie identité pour en faire un réel objet d’exception.

Révélés par le fond en saphir transparent, les 408 composants ont été méticuleusement et patiemment façonnés par un horloger de grand talent pour afin de produire ce mécanisme fiable et résolument novateur. Les gongs extra-plats d’à peine 3 dixièmes de millimètre d’épaisseur sont montés autour du mouvement afin d’augmenter l’espace et produire un son plus fort et cristallin que les gongs traditionnels.

Pour ses montres à sonnerie, F.P.Journe a exceptionnellement abandonné les métaux précieux qui lui sont chers, le Platine et l’Or pour une noble cause : assurer la meilleure sonorité possible en tirant parti de la structure cristalline de l’Acier.

La Sonnerie Souveraine a également été nommée Montre de l’Année au Grand Prix du Japon en 2006.