Accueil
Audemars Piguet

Répétition Minute par Carillon Edward Piguet

Boîtier
-
Bracelet
-
Boucle
-
Mouvement
-
Référence
N/A
Collection
-
Description

«Voir» sonner sa montre

Rien ou presque ne permet de reconnaître du premier coup d'oeil une montre dotée d'une répétition. Un verrou ou un poussoir en sont les seuls indices. A l'heure de l'image omniprésente, il était tentant de visualiser la sonnerie sur le cadran. Les horlogers de la Manufacture Audemars Piguet ont donc conçu un ingénieux dispositif d'affichage qui permet de suivre le travail du mécanisme de la répétition.

L'indication de sonnerie

Un cadran secondaire visualise le travail du mécanisme de répétition. Trois plages y représentent les heures, les quarts d'heure et les minutes. En fonction du déroulement du ressort du barillet de la répétition, l'aiguille se positionne en temps réel sur la plage correspondant à chaque phase de la sonnerie.

L'indication de réserve de marche

Première pour une montre-bracelet, un système de transmission à cône entraîne l'aiguille de l'indicateur de réserve de marche. Ce dispositif équipe déjà une montre savonnette fabriquée par la Manufacture en 1885. Son avantage: permettre de placer l'indication de la réserve de marche selon des critères esthétiques plutôt que mécaniques. De plus, la précision de l'affichage est renforcée par la diminution des frictions dans la transmission.

Le capteur conique

L'aiguille de l'indicateur de réserve de marche dépend d'une crémaillère solidaire d'un levier positionné par un cône tronqué qui surmonte le barillet. Noyé dans le barillet quand le ressort est remonté, ce capteur conique émerge au fur et à mesure du déroulement dudit ressort. L'emplacement de l'indicateur peut être déterminé de façon très libre sur le cadran en jouant sur la longueur et la géométrie du levier d'entraînement. La dimension du capteur conique est calculée pour donner une indication précise de l'état d'enroulement du ressort.

Le carillon

Le carillon sonne une note grave pour l'heure, une note aiguë pour les minutes et une sonnerie à trois notes pour les quarts. La pureté du son des timbres monoblocs fabriqués uniquement dans les ateliers de la Manufacture est mise en valeur par le boîtier en platine. Ces timbres ne comportent aucune soudure, la matière étant étirée à partir des blocs de fixation et forgée pour obtenir la forme adéquate.

La Manufacture Audemars Piguet maîtrise les montres à sonneries depuis toujours. L'indicateur de sonnerie lève un coin du voile sur le fonctionnement de cette fascinante complication.