Accueil
Tudor

Pelagos

Matière du boîtier
Céramique, Titane
Bracelet
Métal
Boucle
Boucle déployante
Etanchéité
500 m
Taille
ø 42 mm
Epaisseur
14.3 mm
Mouvement
Mécanique à remontage automatique
Réserve de marche: 70 h, 28800 alternances / heures
Fonctions
Date, Heures, Minutes, Secondes
Référence
25600TB
Année
2015
Collection
Pelagos
Prix HT
4'200 CHF
Description

 
PELAGOS
 
Montre-outil par excellence et symbole de l’attachement à un style de vie peuplé d’aventures aquatiques, TUDOR Pelagos est l’une des montres de plongée mécanique traditionnelle les plus complète du marché. En 2015, ce modèle emblématique est mis à jour avec un mouvement manufacturé par TUDOR et une combinaison de couleur supplémentaire, allusion aux heures les plus glorieuses de l’histoire des montres de plongée de la marque.
 
En 2015, les modèles North Flag et Pelagos deviennent les premières montres TUDOR à être équipées de mouvements développés et produits en propre par la marque. S’inscrivant dans la suite logique du récent processus de reconstruction de TUDOR, cette introduction représente le premier pas d’un projet industriel de grande envergure destiné à offrir une plus grande indépendance à la marque fondée en 1926 par Hans Wilsdorf.
 
UNE TRADITION DE QUALITÉ ET DE PERFORMANCES
 
Par tradition, la culture horlogère de TUDOR place la qualité de ses produits et l’expérience qu’en retirent leurs porteurs au centre de ses préoccupations. Historiquement, les mouvements utilisés par la marque, exclusivement sourcés chez des fournisseurs suisses, ont toujours dû atteindre un haut degré de fiabilité et de précision. Le cahier des charges qui a présidé au développement des nouveaux mouvements TUDOR ne déroge pas à ces exigences, détaillant un niveau de performance encore inédit pour les produits de la marque.
 
Le calibre TUDOR MT5612, équipant désormais le modèle Pelagos, bénéficie ainsi d’une autonomie importante. Avec une réserve de marche d’environ 70 heures, le porteur peut par exemple poser sa montre le vendredi soir et la reprendre le lundi matin sans devoir la remonter. Outre les fonctions heures, minutes et secondes centrales, il propose une date instantanée, visible au travers d’un guichet placé à 3 heures. Battant à une fréquence de 28’800 Alt/H ou 4Hz, le calibre TUDOR MT5612 est régulé par un oscillateur à inertie variable avec spiral en silicium et maintenu par un pont traversant, gage de robustesse. Son système de remontage automatique est bidirectionnel. Et, première pour un produit TUDOR, il est certifié par le Contrôle Officiel Suisse des Chronomètres (COSC).
 
Cette mise à jour technique de la TUDOR Pelagos est accompagnée par l’introduction d’une nouvelle combinaison de couleur cadran-lunette-bracelet caoutchouc. En plus de sa version noire mate originelle, ce modèle est donc désormais disponible dans une déclinaison bleue mate, la couleur emblématique des montres de plongée de la marque depuis la fin des années 60 et celle choisie par la Marine nationale française pour les TUDOR Submariner utilisées en grandes quantités par ses plongeurs. Son cadran reçoit en outre la mention supplémentaire «CHRONOMETER OFFICIALY CERTIFIED» sur deux lignes, en référence à la certification chronométrique de son mouvement, ainsi que son nom : « PELAGOS ».
 
MONTRE-OUTIL PAR EXCELLENCE
 
L’histoire de la montre de plongée chez TUDOR est intimement liée à son usage intensif par des professionnels du travail sous-marin, notamment d’importantes marines militaires à travers le monde. Véritables outils, les produits submersibles de la marque, ont évolués au fil des années pour répondre aux besoins de ces utilisateurs intensifs. Lorsque le modèle Pelagos a été développé, c’est avec cet héritage en tête et sur la base de nombreux tests en conditions réelles autour du monde – notamment dans le lac Léman, proche du siège de TUDOR à Genève – que ses caractéristiques, spécifiques à la plongée extrême, ont été établies.
 
A commencer par une étanchéité importante, garantie jusqu’à 500 mètres et couplée avec une valve à hélium, dispositif indispensable à la préservation de la montre lors des plongées dites «à saturation». Cette technique consiste à saturer l’organisme des plongeurs d’un mélange gazeux d'hélium et d’oxygène, ce qui leur permet d’alterner périodes d’activités sous-marines et périodes de repos en caisson, et donc d’éviter les très longues phases de décompression pendant toute la durée de leur mission. L’atome d’hélium étant la plus petite particule gazeuse existante, il parvient au bout d’un certain temps à pénétrer à l’intérieur de la montre malgré son étanchéité. La valve à hélium sert alors à laisser le gaz s’échapper librement de la montre sans dommage pour elle lors de la longue phase de décompression en caisson au terme de la mission.
 
LISIBILITÉ OPTIMALE
 
Une autre dimension critique d’un bon instrument de plongé est sa lisibilité. Sur le modèle Pelagos, plusieurs solutions ont été adoptées pour l’optimiser. Son cadran est en effet ponctué de généreux index carrés, équipés d’une grande quantité de matière lumineuse, gage d’une plus longue efficacité et offrant un excellent contraste. La luminescence est bleue, la dernière couleur du spectre discernable en profondeur. Ses aiguilles, dont celle des heures avec sa caractéristique pointe carrée permettant de la différencier de celle des minutes au premier coup d’œil, suivent la même approche. Pour l’anecdote, cette configuration cadran-aiguilles, souvent surnommée « snowflake » dans les cercles de collectionneurs, est caractéristique des montres de plongée TUDOR produites à partir de 1969. Une façon de plus pour Pelagos de s’inscrire dans l’héritage maison. Dans le même esprit d’optimisation de la lisibilité, enfin, le disque en céramique de sa lunette tournante unidirectionnelle en titane est ponctué d’index lumineux, permettant une lecture complète de l’information, même dans les conditions de visibilité les plus précaires.
 
BOUCLE AUTO-AJUSTANTE BREVETÉE
 
Le modèle Pelagos se singularise également par son bracelet en titane doté d’une boucle déployante en acier munie d’un mécanisme d’auto-ajustement par ressorts, développé et breveté par TUDOR. Ce système d’une remarquable technicité permet l’ajustement du bracelet en plongée, par contraction lorsque la combinaison subit une compression due à la profondeur et donc une réduction de volume, et à l’inverse, par élargissement, lorsque la pression se fait moindre au cours de la remontée. Un bracelet supplémentaire en caoutchouc avec système de rallonge pour être aisément fixable au- dessus de tout type de combinaison est également livré.
 
Le choix du titane, enfin, pour réaliser l’habillage de la TUDOR Pelagos, s’explique par ses qualités intrinsèques de légèreté – environ 60% du poids de l’acier inoxydable pour le même volume – et de grande résistance à la corrosion par l’eau de mer. L’apparence mate, très fonctionnelle de ses terminaisons entièrement brossées, sa connotation technologique et sa couleur sont aussi d’excellents moyens de véhiculer, en termes de design, la vocation technico-professionnelle de cette montre. Dans le prolongement de son habillage, le mouvement TUDOR MT5612 équipant la TUDOR Pelagos propose lui-aussi des finitions mates suggérant sa précision, sa fiabilité et son haut niveau technologique par de larges surfaces sablées, agrémentées de détails colimaçonnées ou soleillées et par un rotor central ajouré.
 
LE PILIER TECHNOLOGIQUE DE TUDOR
 
La collection TUDOR se développe sur deux piliers principaux que sont l’héritage et la technologie. Les montres qui l’animent présentent une subtile alchimie de références à l’histoire de la marque et de contemporanéité savamment dosées en fonction du pilier dont elles font partie. Dans cet esprit et toujours avec une dimension expérimentale en termes des matériaux et d’innovation, le pilier technologique que compose les lignes sportives Norht Flag, Pelagos, Fastrider et Grantour, propose un langage esthétique commun dont le fini entièrement mat est l’élément le plus représentatif. Carrures brossées, détails sablés, couleurs mates, ce choix offre une lecture de l’objet par contraste de volumes plutôt que par jeux de lumière, on parle ici de langage de la plastique par opposition à une approche de type décorative, avec pour effet recherché un renforcement du sentiment de fonctionnalité et de technicité.