Accueil
Kees Engelbarts

Mokume Gane Dragon

Boîtier
Argentium 925
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Cadran
Mokume Gane gravé (argent/or gris)
Etanchéité
30 m
Taille
ø 39.5 mm
Epaisseur
9.7 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 42 h, 18000 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes
Référence
Pièce unique
Lancement
06.2021
Collection
- / Série limitée à 1 exemplaire
Prix TTC
55'000 CHF
Description

Dragon Mokume-Gane

Kees Engelbarts perpétue sa série de montres gravées uniques inspirées des mythes japonais avec ce dragon en mokume-gane. Le dragon est gravé en bas-relief dans une seule pièce de mokume-gane et le fond a été traité chimiquement pour améliorer la texture et le contraste.

Kees Engelbarts est le premier artiste connu à avoir utilisé le mokume-gane dans l'horlogerie et à l'avoir gravé, dès les années 90. Par la suite, de nombreuses autres marques ont commencé à utiliser des matériaux composites dans leurs montres, comme l'acier damassé, la fibre de carbone stratifiée, etc.

Le mokume-gane est une technique de travail du métal mise au point par Denbei Shoami, un maître artisan du Japon du XVIIe siècle. Cette technique, qui se traduit littéralement par "métal à grain de bois", consiste à superposer plusieurs métaux différents, qui sont ensuite gravés pour accentuer ou modifier la couleur des métaux, ainsi que leur texture.

Le cadran gravé à la main de cette pièce unique est composé de 19 couches, alternant entre l'argent et l'or gris, compressées en une plaque de 1 mm d'épaisseur. Pour graver le dragon, la matière a été progressivement retirée du cadran, exposant les différentes couches et motifs du mokume-gane et révélant les merveilleux motifs du grain de bois. Le dragon a ensuite été soigneusement gravé, une écaille à la fois.

Comme une grande partie du travail antérieur de Kees Engelbarts, cette montre présente une inspiration asiatique évidente, tant dans le choix des matériaux que dans les motifs. La gravure frontale représente un dragon japonais, fortement lié à l'eau, qui vit souvent dans les rivières, les lacs ou les mers et protège son plan d'eau respectif. Alors que les dragons occidentaux sont associés à la force brute et à la cupidité, les dragons japonais sont des créatures très respectées et symbolisent la sagesse et la paix.

La gravure au dos de la montre représente des nuages de style asiatique, ainsi que les griffes du dragon tenant une perle qui représente la prospérité, le pouvoir et l'immortalité. Le mouvement a été argenté, puis noirci pour assombrir la gravure.

Les aiguilles dauphines sont également réalisées en mokume-gane, les différentes couches étant bien visibles grâce à l'oxydation.

Le boîtier, également réalisé par M. Engelbarts, est en argentium 925, un alliage d'argent et de germanium, connu pour sa résistance à la ternissure, et présente une finition mate.

Dans l'ensemble, cette montre incarne parfaitement le savoir-faire et le style de Kees Engelbarts, étant discrète au poignet, mais présentant de nombreux détails lorsqu'on l'examine de plus près.