Accueil
T3 Special Watches

Aqua Jade

Boîtier
Titane
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle déployante
Cadran
Email
Etanchéité
50 m
Taille
ø 41.7 mm
Epaisseur
10.8 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 36 h, 18000 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes
Référence
Dague EAJ
Lancement
07.2021
Collection
Dague / Série limitée à 3 exemplaires
Prix TTC
24'800 CHF
Description

La Dague est le fruit de l'amitié entre Andrea Marzari, qui est dans le commerce des montres depuis 1995 et a fondé en 2002 Lorologiese.com et Alessandro Poggi, collectionneur et connaisseur de montres chevronné. La Dague est née de la passion pour l'horlogerie, c'est un acte déraisonnable d'amour de la montre et le résultat d'un savoir-faire dévoué.

Nos bureaux et notre laboratoire sont situés à Morcote, l'un des villages au bord du lac les plus caractéristiques et les plus attrayants de Suisse.

La boite

Nous sommes partis du style coin-edge et nous avons développé une approche plus contemporaine suivant de la philosophie "moins c'est mieux", nous avons modifié certaines proportions, nous avons ajouté un verre saphir et un dos transparent pour montrer le cœur battant de la montre, et nous avons opté pour le Titane, qui est plus léger, anallergique, amagnétique, plus léger que l'acier et il a une teinte gris intense.

Le diamètre du boîtier est de 41,7 mm de diamètre et son épaisseur légèrement inférieure à 11 mm. Le résultat est une montre bien proportionnée, agréablement sur le côté mince, qui ne se sent pas ou n'a pas l'air encombrante et qui est très confortable à porter sur la plupart des tailles de poignet. Le fond du boîtier est fixé au boîtier par 4 vis et le verre avant est un verre saphir bombé avec un revêtement antireflet à l'intérieur.

Le mouvement:

Nous avions besoin que le cœur battant de la Dague soit fiable, qualitatif et émotionnellement beau. Le point de départ est une ancienne génération de mouvements lépine, de qualité exceptionnelle, fabriqués à la main, de qualité manufacture, assemblés à la main et finis à la main dont la production a commencé très loin dans le temps, en 1908. Ces mouvements sont d'une belle finesse (3,75 mm), ils ont six ponts séparés, des chatons en cuivre, un beau et grand balancier ouvert bimétallique avec vis de compensation, un spiral Breguet bleu foncé et un pont de barillet ouvert. Ce style est différent de celui de la plupart des mouvements contemporains qui ont tendance à être plus petits, à avoir des ponts moins nombreux et plus fermés et des balanciers plus petits. Le travail nécessaire pour recréer ces mouvements est considérable, 60 heures par pièce, le choix d'utiliser ces mouvements indique que la passion a gagné le bon sens.

Les mouvements d'origine ont un diamètre de 40 mm, nous avons donc réduit la platine au diamètre le plus petit possible, soit 37,8 mm, soit 16,75 lignes.

Tout d'abord, le mouvement a ensuite subi sa première révision complète, remplaçant toutes les pièces usées comme les rubis, les axes de balancier, les ressorts principaux, les vis....

Les mouvements ont ensuite été assemblés, huilés, chronométrés et testés pour leur précision et ceux qui ont réussi nos tests ont été sélectionnés pour les étapes suivantes.

Chaque mouvement était maintenant complètement démonté un de plus et la platine et les six ponts allaient pour le prochain tour de « finissage » à la main qui aurait une allure contemporaine ainsi que la qualité du patrimoine horloger, une finition qui mettrait en valeur le design attrayant du mouvement :

- la platine a été micro-billé jusqu'à une finition mat uniforme;

- les ponts ont subi una finition satinée – un grade de finition à la fois raffiné, moderne et d'excellence ; après le satinage les ponts sont passés à l'anglage - Le polissage miroir de leurs bords.

Tout cela a été fait à la main, la manière classique.

Le pont de barillet a été gravé avec nos marquages ​​et enfin, toutes les pièces ont subi un traitement galvanique au rhodium jusqu'à un ton or blanc brillant. De retour sur le banc d'horloger, le mouvement a été remonté et révisé.

Après de nombreuses heures de travail supplémentaires, nous avons une poignée de beaux mouvements finis à la main, entièrement restaurés, avec la beauté sans compromis que nous avions en tête lorsque nous avons conçu le projet.

En hommage à l'ancienneté de ces mouvements vénérables, nous avons décidé, dans certains cas, de laisser quelques détails des pièces en acier du pont du balancier dans leur état d'origine, avec des traces mineures et caractéristiques du temps.

Le cadran

nous voulions un cadran qui passerait l'épreuve du temps et des styles changeants avec une saveur contemporaine et des couleurs ludiques. Nous avons conservé notre premier design pour un sandwich avec de grands chiffres romains arrondis sur une plaque arrière en miroir qui a été traitée galvaniquement, polie miroir et imprimée avec le sous-cadran ; La plaque supérieure a été émaillée à la main, la surface supérieure a subi 4 traitements de température à 150° pendant 3 jours, le résultat est une finition « émail » émaillée avec un lustre spécial et chaleureux ces montres sont réalisées en édition très limitée, la « Dague Aqua Jade » sera réalisée en trois pièces seulement.

Une note finale

la Dague tire son nom de l'épée courte des légionnaires romains antiques, une lame plus petite que la Gladius, conçue pour être utilisée comme arme de secours a la main gauche. La Dague était un fidèle compagnon toujours sur un flanc gauche de légionnaire, c'était leur ultime lame de survie et d'utilisation quotidienne.

Suivant cette philosophie, « La Dague » est destinée à devenir notre compagnon du temps, toujours à notre poignet. Les aiguilles Dague sont également notre design, elles sont inspirées du design de ces lames anciennes, sont faciles à lire et distinctives, elles sont polies diamant miroir et sont traitées avec Tri-Tech Super-Luminova pour une bonne visibilité de nuit. Et comme le Dague est fabriqué en grande partie à la main, il n'y a pas deux Dague exactement les mêmes.