Accueil
Bovet 1822

Virtuoso VIII Chapter Two DLC/SLN

Boîtier
Titane, Carbone
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Cadran
Superluminova de couleur saumon
Etanchéité
30 m
Taille
ø 44 mm
Epaisseur
13.45 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 240 h, 18000 alternances / heures
Mouvement squelette
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Date, Réserve de marche, Tourbillon
Référence
T10GD051
Lancement
05.2021
Collection
Fleurier Grandes Complications / Série limitée à 8 exemplaires
Prix TTC
216'000 CHF
Description

Tourbillon : Virtuoso VIII Chapter Two DLC/SLN

Lorsque le tourbillon Virtuoso VIII Chapter II a été présenté en 2020, il a été salué comme une incroyable expression de l'horlogerie artisanale, des arts décoratifs, de l'ingéniosité mécanique et de l'innovation.

En 2021, la Maison BOVET est ravie de présenter une nouvelle esthétique qui fait entrer de plain-pied cette expression traditionnelle de la haute horlogerie dans le XXIe siècle, avec des boîtiers en titane noir brillant Diamond Like Carbon (DLC) et des cadrans Super-LumiNova.

Le cadran revêtu de Super-LumiNova, pas seulement les indices ou les marques, mais toute la surface du cadran, ressort vraiment, mettant en valeur la luminosité d'une manière unique. Vous serez surpris et ravi la première fois que vous verrez ce garde-temps lorsqu'il passera de la lumière à l'obscurité. N’ayez d’yeux que pour BOVET sous un jour complètement différent - la lueur de Super-LumiNova.

Ces dernières années, la Maison BOVET a intégré la Super-LumiNova à ses garde-temps de manière unique - dans la surface lunaire de la phase de lune, sur les cadrans soleil de diverses collections - mais c'est la première fois que la Super-LumiNova est appliquée aussi fortement sur le cadran, une véritable déclaration de modernité.

Le boîtier en titane Grade 5 des nouveaux garde-temps Virtuoso VIII Chapter II a été traité avec du DLC noir brillant, créant un « côté sombre » qui contraste magnifiquement avec les couleurs vives et vibrantes du cadran.

La nouvelle Virtuoso VIII Chapter II reprend tout ce qui a fait la particularité de cette innovation - le tourbillon volant breveté avec dix jours de réserve de marche, le système breveté de remontage accéléré, le boîtier écritoire et le guichet à glace saphir, la fine décoration du mouvement, l'affichage de la grande date et les deux cadrans formant un chiffre huit horizontal, qui, en numérologie et dans de multiples cultures, symbolise la chance, la perfection et l'infini. 

Pour une lisibilité exceptionnelle, l'affichage des secondes est soigneusement conçu pour être affiché par un sous-cadran revêtu de Super-LumiNova vissé sur la roue de la cage. La flèche de l'index est suspendue au-dessus de la surface du délicat cadran circulaire indiquant les 60 secondes. La lisibilité facile et précise offerte par cet écran, même dans l'obscurité, est remarquable. Pour y parvenir, le cadran des secondes doit être fixé à la plaque lors des premières phases d'assemblage, ce qui rend le travail des horlogers encore plus délicat lorsqu'il s'agit de travailler avec le revêtement Super-LumiNova, car une seule rayure nécessitera de recommencer.

Il est difficile d'imaginer qu'un cadran en Super-LumiNova d'un tel diamètre, suspendu au-dessus des disques de date, puisse permettre un affichage de la date aussi grand. L'espace entre le disque des unités et celui des heures est réduit pour optimiser la lisibilité, en le rendant aussi grand que possible pour une meilleure lisibilité. Les horlogers n'ont pas non plus oublié la correction de la date, qui ne nécessite même pas de retirer le garde-temps du poignet et s'effectue par simple pression sur la couronne ornée d’un cabochon en saphir véritable.

Le mouvement qui anime ce garde-temps exceptionnel répond aux critères exigeants de BOVET en matière de chronométrie, de fiabilité et d'expression. Il tire son énergie d'un seul barillet qui assure plus de dix jours de réserve de marche, tout en maintenant les oscillations du balancier à 18 000 vph. 

Enfin, la réserve de marche de plus de dix jours, assurée par un seul barillet, nécessiterait un remontage laborieux sans le système de remontage différentiel sphérique. L'application de cet ingénieux mécanisme breveté et la denture tridimensionnelle de l'un de ses pignons ont fait l'objet de deux brevets. Grâce à ce système d'enroulement différentiel, le nombre de tours de couronne nécessaires à l'enroulement complet du ressort est réduit de moitié sans augmenter les frottements et les forces exercées sur les engrenages.