Accueil
IWC Schaffhausen

Montre D'Aviateur Timerzoner Edition “Le Petit Prince”

Bracelet
Cuir
Textile
Boucle
Boucle déployante
Cadran
Cadran avec finition soleillée
Etanchéité
60 m
Taille
ø 46 mm
Epaisseur
15 mm
Mouvement
Mécanique à remontage automatique
Réserve de marche: 60 h, 28800 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Date, Heures du monde, Jour/Nuit
Référence
IW395503
Lancement
12.2020
Collection
Pilot's Watches / Série limitée à 1500 exemplaires
Prix TTC
15'000 CHF
Description

L’histoire de la montre d’aviateur Timezoner Chronographe

Pour régler un nouveau fuseau horaire, il suffit d’abaisser la lunette, de la tourner sur le fuseau horaire souhaité et de relâcher – et l’aiguille des heures, l’affichage des 24 heures jour et nuit et la date s’ajustent automatiquement. Les fuseaux horaires qui appliquent une heure d’été sont signalés par un petit « S » sur la lunette tournante. Pour réaliser ce mécanisme, les ingénieurs d’IWC ont combiné trois technologies. Premièrement, l’anneau des villes de la Montre d’Aviateur Heure Universelle, sur lequel chaque nom de ville représente un fuseau horaire. Deuxièmement, la lunette tournante à ressort, utilisée pour la première fois sur la Porsche Design Ocean 2000 des années 1980. Elle ne peut être tournée qu’en appliquant une pression sur deux côtés opposés – on empêche ainsi une modification accidentelle du fuseau horaire. Et troisièmement, les lunettes tournantes externe et interne de l’Aquatimer, qui transmettent le mouvement à la roue des heures, à l’aiguille des 24 heures et à la roue d’entraînement de la date grâce à l’engrenage du différentiel.

Famille de calibres 82000

Les calibres de manufacture 82000 perpétuent la tradition des mouvements automatiques IWC de grande qualité. Ils sont équipés du système de remontage automatique Pellaton, particulièrement efficace, qui utilise les mouvements du rotor dans les deux directions pour armer le ressort-moteur. À l’instar des calibres de manufacture 52000, les composants soumis aux contraintes les plus importantes, tels que les cliquets de remontage, la roue automatique ou la came, sont fabriqués en céramique, un matériau high-tech qui les rend quasiment inusables. Le système de remontage automatique, particulièrement efficace, permet d’emmagasiner une réserve de marche minimum de 60 heures dans le ressort-moteur. Le balancier sans raquette, muni d’un spiral plat, oscille à une fréquence de 4 hertz (28 800 oscillations par heure), assurant un haut niveau de précision. Le rotor squeletté laisse entrevoir le mouvement perlé, décoré de Côtes de Genève. 

Timezoner

La lunette tournante porte les noms de 24 villes qui représentent les fuseaux horaires internationaux. La lunette tournante est abaissée à l’aide d’une pression exercée par le pouce et l’index sur deux points opposés. Ensuite, le fuseau horaire est réglé à « 12 heures » (durant l’heure d’été sur le petit « S » placé devant le nom de la ville) puis relâché. Le mouvement de la lunette tournante est transmis à la roue des heures, à l’aiguille des 24 heures et à la roue d’entraînement de la date de façon à ce que les trois aiguilles avancent ou reculent ensemble par paliers d’une heure. Un engrenage à différentiel assure aussi bien l’entraînement continu de l’aiguille des heures que le changement d’heure lors de la modification du fuseau horaire.

La collection montre d'aviateur

En 1936, IWC lance la première Montre Spéciale pour Aviateur, suivie quatre ans plus tard par la Grande Montre d’Aviateur, qui allait devenir l’incarnation par excellence de la montre d’observation. En 1948, la manufacture horlogère de Schaffhausen livre la Mark 11 à la Royal Air Force, qui l’utilise avec succès pendant près de quarante ans. Jusqu’à aujourd’hui, avec leur look rappelant les instruments de bord du cockpit, ces trois icônes horlogères font le style des montres d’aviateur classiques. Les Montres d’Aviateur d’IWC Schaffhausen sont proposées en cinq collections partielles. Les montres d’aviateur classiques sont reconnaissables aux cadrans noir et blanc et au repère triangulaire à 12 heures. Les montres Spitfire métalliques et brillantes rappellent le fuselage de l’avion légendaire. La collection TOP GUN séduit les amateurs d’horlogerie avec son cadran classique dans un boîtier en céramique noir ainsi qu’avec une couronne et des poussoirs en titane. Sans oublier les versions Miramar au design authentiquement militaire. Les éditions spéciales « Antoine de Saint Exupéry » et « Le Petit Prince » rendent hommage à l’œuvre et à la vie de l’écrivain et aviateur français.

À propos d’IWC Schaffhausen 

En 1868, l’horloger et entrepreneur américain Florentine Ariosto Jones quitte Boston pour s’établir en Suisse, à Schaffhausen, où il fonde l’International Watch Company; il est alors porté par un rêve visionnaire: allier les méthodes de production modernes américaines au savoir-faire des horlogers helvétiques pour concevoir les meilleures montres de poche de son époque. En concrétisant son rêve, il pose non seulement les fondations de l’approche caractéristique d’IWC en matière d’ingénierie mais devient également un précurseur dans la production centralisée et automatisée de montres mécaniques en Suisse. 

Au fil de son histoire de plus d’un siècle et demi, IWC Schaffhausen s’est forgé une réputation dans la création de complications fonctionnelles, notamment des chronographes et des calendriers considérés comme ingénieux, robustes et simples d’utilisation. Manufacture pionnière de l’utilisation du titane et de la céramique, IWC se spécialise aujourd’hui dans la conception de boîtiers de haute ingénierie recourant à des matériaux de pointe tels que l’aluminure de titane et le Ceratanium®. Mettant en exergue le principe du fonctionnalisme – « la forme suit la fonction », les créations intemporelles de l’horloger suisse se veulent l’incarnation des rêves et des ambitions de leur propriétaire pour les suivre durant toute leur vie.