Accueil
MB&F

Legacy Machine N° 1

Matière du boîtier
Or blanc
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Etanchéité
30 m
Taille
ø 44 mm
Epaisseur
16 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 45 h, 18000 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Deuxième fuseau horaire, powerreserve
Référence
01.WL.W
Année
2011
Collection
LEGACY MACHINE
Prix HT
85'000 CHF
Description

Inspiration et réalisation: Alors que les Horological Machines futuristes de MB&F sont fermement ancrées dans le meilleur de l'horlogerie traditionnelle, Maximilian Büsser souhaitait rendre hommage au riche patrimoine du XIXème siècle en imaginant le type de garde-temps qu'il aurait dessiné s'il était né cent ans plus tôt, en 1867 plutôt qu'en 1967. Avec son grand balancier aux oscillations calmes, ses cadrans bombés, son pont au dessin historique et ses finitions classiques et raffinées, la Legacy Machine N° 1 donne à ce rêve une concrétisation à la fois traditionnelle et très contemporaine.

Mouvement: Jean-François Mojon et Kari Voutilainen ont développé l'ingénieux mouvement tridimensionnel de la LM1 spécialement pour MB&F. Le balancier annulaire (18'000 alternances) et le spiral constituent le cœur même de toute montre mécanique car ils assurent la précision de la mesure du temps. Il n'est donc pas surprenant qu'un tel balancier ait représenté le point de départ d'une réflexion créative fertile. Etonnante en revanche est la manière dont il a radicalement réinterprété la tradition: habituellement dissimulé à l'arrière du mouvement, le balancier a ici été déplacé, pas seulement à l'avant, mais flottant au-dessus du mouvement, et même au-dessus des cadrans.

Si la position de l'organe réglant de la Legacy Machine N° 1 peut être considérée comme avant-gardiste, le respect de la tradition s'exprime dans l'imposant diamètre (14 mm) de ce balancier doté de vis de régulation, mis au point pour MB&F, ainsi que dans le spiral muni d'une courbe terminale Breguet et d'une fixation mobile au piton.

Autre particularité du mouvement de la LM1: le réglage totalement indépendant des deux zones horaires. La Legacy Machine N° 1, elle, autorise le réglage séparé des heures et des minutes, sur chaque cadran, selon le bon vouloir de l'utilisateur.

Première mondiale: l'indicateur de réserve de marche vertical de la LM1 est commandé par un différentiel ultraplat doté de roulements à billes en céramique qui rend possible une complication plus mince et un mécanisme plus robuste et plus résistant.

Cadran et indications:
la mesure du temps des deux cadrans est contrôlée par le même organe réglant (balancier et échappement), de sorte qu'une fois ajustées, les deux indications temporelles sont parfaitement synchronisées. Les heures et les minutes des deux cadrans peuvent être réglées séparément au moyen de leur couronne respective.

Pour compléter la tridimensionnalité du balancier flottant dans l'espace, les deux cadrans blancs avec leurs aiguilles en or bleu brillant flottent eux aussi au-dessus du mouvement. Ils brillent d'un éclat translucide doux, obtenu selon la technique dite de la laque tendue, consistant à appliquer et à chauffer de multiples couches afin de s'étendre sur toute la surface.

Pour garantir la pureté esthétique des cadrans et de leurs chiffres romains traditionnels, un système sophistiqué de fixation inférieure rend superflue l'utilisation de vis toujours gênantes pour le regard. Le précieux filet qui entoure chaque cadran souligne avec élégance leur classicisme intemporel.

Raffinement des finitions et légitimité historique: le célèbre maître horloger Kari Voutilainen garantit la précision historique du style et de la décoration du mouvement de la Legacy Machine N° 1. Sur cette construction reposant sur un balancier au design aussi peu conventionnel, cette mission était loin d'être facile.

Un motif soleil délicat ornant la platine du mouvement (côté cadran) attire subtilement le regard sous certains angles sans pour autant détourner l'attention des deux cadrans blancs, du balancier flottant ou de la réserve de marche verticale. Cependant, c'est dans le style et la décoration des ponts et des planches, visibles à travers l'ouverture à l'arrière du mouvement, que Kari Voutilainen a démontré une grande fidélité historique, tant dans la courbe élégante des ponts que dans l'espace, traditionnellement grand, entre les ponts mais aussi entre les ponts et le boîtier. Sur le fond du mouvement, des pierres de grandes dimensions, serties dans des chatons en or biseautés, offrent un contraste saisissant avec les côtes de Genève traversant des ponts aux courbes sensuelles.