Accueil
Moritz Grossmann Glashütte l/SA

HAMATIC Vintage aiguilles or

Boîtier
Or rose
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Cadran
Cadran noir ou avec une surface miroir
Taille
ø 41 mm
Epaisseur
11.35 mm
Mouvement
Mécanique à remontage automatique
Réserve de marche: 72 h, 21600 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes
Référence
MG-003079
Lancement
06.2021
Collection
BENU Heritage / Série limitée à 8 exemplaires
Prix TTC
49'400 CHF
Description

La HAMATIC Vintage gold hands impressionne par le raffinement et la délicatesse de finition de ses aiguilles en or rose 750/000

Le summum de la précision allié à l’esthétique dans son expression la plus parfaite – l'art horloger de Glashütte ne manque jamais de séduire. Une devise à laquelle la manufacture Moritz Grossmann adhère pleinement, à tel point qu’elle fabrique les aiguilles dans son propre atelier. Moritz Grossmann fait partie d'un petit cercle de fabricants mondiaux qui maîtrisent l’art horloger traditionnel et lui donnent aujourd'hui un nouveau souffle. La fabrication des aiguilles, élément central de l'affichage de l'heure, est considérée comme un art à part entière. 

Cela est certainement vrai pour les délicates aiguilles en or qui conserveront leur valeur au cours des décennies et des siècles à venir. Les artisans spécialisés de Grossmann passent une journée entière à perfectionner à la main un simple jeu d'aiguilles, douilles incluses. Cette procédure fastidieuse commence par le fraisage et l'érosion de l'ébauche à partir d'une plaque d'or, opérations pendant lesquelles la fine poussière d'or est recueillie. Le pourtour de l'ébauche est soigneusement rectifié à l'aide de limes diamantées. Un savoir-faire exceptionnel, une grande patience et de nombreuses années d'expérience sont nécessaires pour façonner les contours et les courbes ainsi que pour lisser et polir toutes les faces et surfaces à la fraction de millimètre près. Les finisseurs manuels de Moritz Grossmann ne sont satisfaits que lorsque la pointe de l’aiguille revêt sa forme typique et est parfaite. 

La HAMATIC Vintage avec des aiguilles en or rose en forme de lance 

Limitée à huit exemplaires dans le monde, l'édition spéciale HAMATIC Vintage présente un cadran « noir-or » orné de longues et fines aiguilles en or massif. Très délicate, la pointe des aiguilles confère à l'affichage de l'heure un charme certain. 

Le cadran « noir-or » de la HAMATIC Vintage, d'une finesse exceptionnelle, est le fruit d'un travail manuel complexe. Plusieurs couches de laque anthracite sont appliquées sur une base d'argent allemand précieux et sont polies jusqu'à obtention d’une surface miroitante brillante et raffinée. Pour finir, une couche transparente est appliquée sur le cadran « noir-or » pour qu’il conserve tout son éclat.

Le magnifique cadran, d'un noir profond, met parfaitement en valeur les fines aiguilles en or. Monté dans une boîte en or rose, ce modèle est d’une élégance inégalée et incarne parfaitement l'art horloger de Grossmann. 

Une nouvelle interprétation du mécanisme à marteau à remontage automatique

Le commun des mortels associe le marteau à un outil de travail rudimentaire destiné aux travaux pénibles. Il est difficile d'imaginer que cet outil puisse être utilisé pour réaliser un objet aussi délicat qu’un mouvement. C'est pourtant bel et bien le cas et cela prouve, une fois de plus, à quel point le monde de l'horlogerie de précision est merveilleux et surprenant, notamment celui de Grossmann. 

La Moritz Grossmann HAMATIC est l'expression la plus pure de cette philosophie et de cette tradition. Cette montre à trois aiguilles à remontage automatique n'est pas animée par un rotor, comme c'est habituellement le cas. Au lieu de cela, c'est un petit pendule en forme de marteau, terminé par une lourde tête en or, qui assume ce rôle clé ; le pendule est constamment dévié par le mouvement du bras du porteur. Cette énergie cinétique est transmise par la roue à rochet au ressort principal dans le barillet et remonte la montre. 

Inspiré des modèles du 19e siècle, ce mécanisme se distingue par son couple élevé et l'optimisation de l'énergie qui en résulte, mais aussi par son design ouvert, notamment par le corps ovale du marteau qui offre une vue fascinante jusqu'au plus profond du mouvement. Comme on peut s'y attendre, toutes les pièces du calibre 106.0 – même celles qui ne sont pas visibles – sont finies de manière délicate, comme le veut la tradition Grossmann. Résultat : un régal pour les yeux qui ne manquera pas d'impressionner les passionnés d’horlogerie et les connaisseurs du monde entier.