Home
Jaquet Droz

Grande Seconde Marine

Case material
-
Bracelet strap
-
Buckle
-
Movement
-
Reference
N/A
Collection
-
Description

La mer joint les régions qu'elle sépare
Alexander Pope

Il est un pays où, le soir au coucher du soleil, l'océan paraît s'enflammer, se couvrant d'une couleur pourpre que la mouvance des vagues fait refléter jusqu'à l'horizon. Ce trait horizontal magique, capricieux, qui s'éloigne sans cesse quand on essaye de s'en approcher, a une couleur d'espoir, de convoitises. Comment savoir ce qu'il y a de l'autre côté de cette ligne, sinon en y allant.

Objet de défis fous, cet horizon a été atteint dès le XVe siècle, par des hommes courageux, téméraires, optimistes et passionnés. Christophe Colomb, Marco Polo, Alvarez Cabral, Vasco de Gama, Vasco de Balboa, Ferdinand de Magellan, ces hommes, que l'on appelle les Grands Navigateurs, ont osé. Epousant la mer et les vents, dans leurs mouvements imprévisibles et leurs cachotteries soudaines, ils ont su percer les secrets de la planète et rapprocher les continents.

Pierre Jaquet Droz, le fondateur de la marque horlogère suisse, a, lui aussi, osé. En 1774, il a embarqué pour l'Angleterre pour y fonder une manufacture à Londres. De là, il a fait route maritime vers la Chine pour y ouvrir un comptoir. Les voies navales étaient devenues plus sûres, les instruments de mesure étant apparus: le sextant mesurant les latitudes et le chronomètre de marine couplé avec l'observation astronomique, déterminant les longitudes en mer.

En créant son modèle Grande Seconde Marine, un chronomètre de marine dont l'extrême précision est attestée par la certification délivrée par le COSC (Contrôle officiel suisse des chronomètres), la manufacture de Haute Horlogerie suisse Jaquet Droz rend hommage aux pionniers marins portugais, italiens, espagnols qui ont permis aux hommes de se déplacer, aux horlogers du XVIIIe siècle qui ont développé les montres marines et aux navigateurs de ce siècle qui continuent de vivre leur passion et de la partager dans le cadre des grands défis qu'ils se donnent. La Grande Seconde Marine s'inscrit dans la lignée de Numerus Clausus et est donc limitée à 88 pièces.

Le chronomètre est doté du calibre Jaquet Droz 2663-4, un mouvement mécanique à remontage automatique avec double barillet, réserve de marche de 72 heures, masse oscillante en or gris 22 carats. L'indication heures-minutes et le compteur grande seconde sont décentrés.

Elle entre totalement dans la famille de la Grande Seconde de Jaquet Droz: avec ses aiguilles en acier bleui, sa glace et son fond en saphir antireflet et son boîtier aux dimensions généreuses de 43 millimètres de diamètre. Toutefois, une particularité de ce modèle d'exception au cadran en émail «grand feu» se révèle sur sa lunette: les trois vis qui lui assurent l'étanchéité à 100 mètres et qui lui donnent l'aspect des hublots des bâtiments navals du début du XIXe siècle. Son fond et sa couronne sont également vissés.

La marque horlogère suisse Jaquet Droz, comme les grands navigateurs, comme le fondateur, signe une audace: elle use de son riche savoir-faire horloger pour servir avec grandeur les esthètes contemporains amoureux de la mer.