Home
Seiko

Réinterprétation moderne de la montre de plongée de 1970

Matière
Acier
Bracelet
Acier
Boucle
Boucle déployante
Cadran
Cadran à la texture complexe
Etanchéité
200 m
Taille
ø 42.7 mm
Epaisseur
13.2 mm
Mouvement
Mécanique à remontage automatique
Réserve de marche: 70 h, 21600 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Date
Référence
SPB301
Lancement
06.2022
Collection
Prospex
Prix TTC
1’450 CHF
Description

La réputation de Seiko pour ses montres de plongée fiables et résistantes date des années 1960 et 1970, lorsqu'elles ont été choisies par des aventuriers et des chercheurs pour des expéditions aux pôles Nord et Sud. Cette création est une réinterprétation moderne de la légendaire montre de plongée de 1970. Elle a prouvé sa robustesse et son endurance il y a près d'un demi-siècle, lorsqu'elle a été portée par l'aventurier japonais Naomi Uemura lors de son expédition en solitaire de 12 500 kilomètres du Groenland à l'Alaska, accompagné par des chiens de traîneau, dans des conditions extrêmes. La montre originale de 1970 possédait un protège-couronne asymétrique à la position de quatre heures. Sa robuste construction, ses aiguilles et index luminescents et son étanchéité à 150 mètres étaient parfaits pour les utilisateurs qui avaient besoin d'un garde-temps offrant une résistance et une lisibilité exceptionnelles.

Aujourd'hui, la montre de plongée de 1970 renaît avec un cadran blanc texturé qui capture la puissance et la beauté du paysage marin glacial de l'Arctique.

La montre est animée par le calibre 6R35, éprouvé et fiable, qui offre une réserve de marche de 70 heures. Etanche à 200 mètres, elle est présentée sur un bracelet en acier inoxydable avec un fermoir de sécurité et une extension. Le boîtier est doté d'un revêtement ultra-dur et le verre saphir possède un revêtement anti-reflet sur la surface intérieure pour assurer une parfaite lisibilité sous tous les angles. Les douze index ainsi que les aiguilles sont généreusement recouverts de Lumibrite afin de maximiser la lisibilité dans l'obscurité. 

À propos de Naomi Uemura

Né en 1941, Naomi Uemura était étudiant à l'université lorsqu'il a relevé le défi de sa première ascension. À l'âge de 29 ans, il avait déjà gravi le Kilimandjaro, le Mont Blanc et le Cervin. En 1970, il fut le premier alpiniste japonais à atteindre le sommet de l'Everest. A peine trois mois plus tard, il atteignait le sommet du Denali en Alaska (alors appelé Mont McKinley), devenant ainsi le premier aventurier au monde à atteindre les plus hauts sommets des cinq continents. Pendant l'hiver 1984, il réussissait l'ascension du Denali mais disparaissait à tout jamais pendant la descente. Admiré pour sa modestie autant que pour ses exploits, Uemura a reçu le Prix d’Honneur de la Nation peu après sa disparition.