Home
Czapek

Place Vendôme Complicité

Matière
Or gris
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle déployante
Cadran
Mouvement apparent avec tour des minutes et des heures
Etanchéité
30 m
Taille
ø 41.8 mm
Epaisseur
12.4 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 72 h, 21600 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Indicateur de réserve de marche, Echappement spécial
Référence
Place Vendôme Complicité
Lancement
08.2023
Collection
Place Vendôme
Prix TTC
85’000 CHF
Description

Czapek & Cie présente la Place Vendôme Complicité, réinterprétation unique d'une combinaison à double échappement créée en 1930 et très rare dans les montres-bracelets. Deux échappements indépendants battent à leur rythme, les éventuelles variations de marche étant équilibrées par un différentiel, le tout magnifiquement mis en scène côté cadran.

L'idée d’une telle création est née en 2018 comme une évolution des deux premières collections de Czapek, à savoir les lignes Quai des Bergues et Place Vendôme. L'architecture particulière de leurs mouvements qui positionne leurs sous-cadrans à 7.30 et 4.30 est devenu un véritable signe distinctif, un élément de langage esthétique indissociable des créations de la Maison.

Si l'aspect technique du concept de double échappement a fasciné tant Xavier de Roquemaurel, CEO de Czapek, que les "rare people" qui constituent le cercle restreint de collectionneurs, d'investisseurs et de passionnés de la Maison, Czapek n’a pas dérogé à l’un de ces principes directeurs en matière de design : la beauté d'un mécanisme se doit d’être aussi importante que la beauté de l'habillage.

Ainsi, le point de départ de la Place Vendôme Complicité fut de respecter la disposition du cadran du modèle original de la Place Vendôme - sur lequel les deux sous-cadrans de la signature forment la base d'une pyramide, complétée par un troisième au sommet. Une première esquisse a alors été dessinée : les échappements sont placés à 7h30 et 4h30 et le différentiel qui les relie à 12h00.

"La vraie beauté de cette idée réside dans cette façon d'exprimer le double échappement, avec le différentiel à 12 heures comme élément central", explique Xavier de Roquemaurel. "Et en amenant le mécanisme du côté du cadran et en ajourant le tout, nous obtenons, dès lors, une très belle sculpture cinétique".

Mais la conception d’un tel mouvement est plus facile à dire qu'à faire ; après la recherche infructueuse d'un partenaire horloger capable de concilier esthétique et exigences techniques, l'idée est, dans un premier temps, mise de côté. Et puis, un jour, une histoire de famille et d'amitié l'a fait renaître : Paul, l'un des enfants de Xavier, était dans la même classe d'école à Neuchâtel que la fille de l'horloger Bernhard Lederer, et un ami commun a présenté les deux pères. De leur rencontre naît une amitié, des échanges mutuels d'idées, de conseils et d'aide et, finalement, l’opportunité de réaliser enfin cet ambitieux projet.

Le nom de ce nouveau garde-temps, "Complicité", fait naturellement référence à cette collaboration - ainsi qu'à la complicité entre deux échappements indépendants travaillant à l'unisson.

Les cœurs de la machine

Techniquement, le principe du régulateur à double échappement est qu'avec deux balanciers battant indépendamment l'un de l'autre, et l'énergie étant fournie par un seul barillet via un différentiel, toute variation de marche (pouvant être causée par la gravité ou divers autres facteurs inhérents à la vie quotidienne) s'annule, assurant ainsi une plus grande précision de la mesure du temps. Ce nouveau calibre 8 de Czapek est remonté manuellement pour fournir une réserve de marche de 72 heures, indiquée sur le cadran à 6 heures.

Dominée par des ponts triangulaires distinctifs auxquels sont suspendus les balanciers, l'esthétique mêle à la fois modernité et tradition, jouant avec les couleurs des différents métaux des composants et offrant au regard une véritable plongée dans les rouages du mouvement grâce à deux larges ponts en saphir. Naturellement, les finitions de haute horlogerie foisonnent (18 angles rentrants ont été biseautés à la main) et mêlent adroitement des techniques de décoration traditionnelles à certaines plus contemporaines – Que cela soit tant côté cadran, que côté fond. La roue de couronne - une signature de Bernhard Lederer - est intégrée dans le design du mouvement comme un hommage subtil à sa contribution au développement de Complicité.

En toile de fond de cette beauté mécanique, un subtil tour des heures partiel, au brossage satiné contrastant avec la surface mate et grainée de la platine, est proposé en deux tonalités : des gris froids créant une harmonie subtile avec un boîtier en or blanc et une combinaison plus audacieuse : un bleu saphir profond dans un boîtier en or rose. Le brossage satiné du rehaut et de l'anneau des index contraste avec la surface mate et grainée de la platine.

Dans un style contemporain, les aiguilles ajourées sont de forme glaive afin de ne pas gêner la vision du mécanisme, et leur forme est reprise par les index appliqués. Tous sont plaqués or pour s'harmoniser avec le matériau du boîtier et dotés d'un revêtement luminescent pour améliorer la lisibilité dans des conditions de faible luminosité. Enfin, dans le plus pur style Czapek, certains détails presque cachés ont été ajoutés uniquement pour des raisons esthétiques. Par exemple, en regardant en profondeur le mouvement, on découvre que le montant sur lequel sont montées les aiguilles a été ajouré pour créer une minuscule "arcade des heures".

Inspiré des boîtiers du Quai des Bergues et de la Place Vendôme, la carrure - d'un diamètre relativement compact et très agréable à porter de 41,8 mm - est une distillation de l'iconographie caractéristique de Czapek, avec des lignes plus aiguës qui ajoutent une touche contemporaine. Le regard est attiré par une tension dynamique entre les courbes fluides des flancs du boîtier et les angles nets des profonds renfoncements sur les côtés des cornes, le jeu d'ombre et de lumière étant amplifié par un mélange de surfaces brossées et polies. Pour, un bracelet en alligator assorti à la couleur de chaque cadran ainsi qu’une boucle déployante en or vient compléter l'ensemble.

"Notre vision chez Czapek est d'être à l'avant-garde de l'évolution de la haute horlogerie moderne, en projetant l'héritage de l'horlogerie dans l'avenir", déclare Xavier de Roquemaurel. "Le lien avec le passé reste fondamental, mais nous l'exprimons de manière nouvelle - la Complicité Place Vendôme n'étant que le dernier exemple en date de cette philosophie".