Home
Chronoswiss

Delphis Oracle

Matière
Or rouge
Bracelet
Caoutchouc
Boucle
Boucle déployante
Cadran
Email
Etanchéité
100 m
Taille
ø 42 mm
Epaisseur
14.5 mm
Mouvement
Mécanique à remontage automatique
Réserve de marche: 55 h, 28800 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Minutes rétrogrades, Heures sautantes
Référence
CH-1421.1E-BLBK
Lancement
03.2023
Collection
Delphis / Série limitée à 50 exemplaires
Prix TTC
38’000 CHF
Description

Elle s’appelle « Delphis Oracle » mais personne n’avait deviné son retour. Et pourtant : pour son 40ème anniversaire, Chronoswiss fait revivre sa création à heures sautantes et minutes rétrogrades, dans une variation dotée d’un guilloché main émaillé sans précédent.

En 2023, Chronoswiss fête ses 40 ans. Et c’est la première fois que la marque se saisit d’une telle opportunité pour rééditer l’un de ses propres modèles ! L’exercice, fort couru des maisons qui font de la réédition un sport national, est inédit pour Chronoswiss. La marque a toujours préféré aller de l’avant. Chaque modèle a une naissance, une vie, une fin. Et Chronoswiss a bien trop d’idées pour se contenter de reproduire le passé...

L’exception

Le grand retour de la Delphis est donc une exception notable : la première fois, en 40 ans, que Chronoswiss plonge dans son patrimoine pour rééditer une création de son passé. Pourquoi cette exception ?

Parce que l’occasion s’y prête (40 ans) et que le modèle d’alors contenait, en puissance, beaucoup de potentialités que Chronoswiss est aujourd’hui en mesure de révéler – ce dont la marque n’avait pas les compétences ni le savoir-faire il y a un quart de siècle. La « Delphis » de l’époque revient donc en une version réinventée presque intégralement, appelée « Oracle ». C’est une série limitée (50 pièces) mais, à terme, la pierre angulaire d’une nouvelle collection.

Un mouvement maison

De la Delphis originelle, Chronoswiss a préservé sa double complication. D’abord, une heure sautante numérique, placée dans un guichet dédié à midi. Ensuite, une minute rétrograde, affichée par une large aiguille centrale balayant une minuterie s’étirant sur 180 degrés. L’ensemble est complété d’une petite seconde indépendante qui occupe la partie basse du cadran, à 6h.

Le mouvement qui anime cette composition est exclusif : il a été conçu entièrement en interne, spécialement pour la Delphis de nouvelle génération. Le mouvement d’époque, développé par un tiers, a été définitivement remisé au profit de ce calibre inédit Chronoswiss, dont c’est ici le tout premier usage.

Guillochage manuel sur une platine courbe

Il fallait un ramage à la hauteur de ce plumage. Et c’est ici que Chronoswiss a pu déployer l’excellence de son artisanat. Il repose ici sur deux savoir-faire atypiques, devenus la marque de fabrique de la maison : le guilloché main, et l’émail grand feu. C’est tout ? Non, ce n’est que le début.

C’est l’alliance des deux, dans des formes et courbes très particulières – pour ne pas dire uniques – qui constitue la singularité de la pièce. Dans la partie supérieure de la montre se déploie une platine en or blanc massif, en forme d’éventail. Celle-ci est ensuite guillochée – et il faut ici rappeler que tous les guillochés de Chronoswiss sont intégralement réalisés en interne, un par un, et à la main, ce dont bien peu de maisons peuvent se prévaloir.

Ce motif ainsi guilloché a été spécialement dessiné pour la Delphis. Il repose sur une platine courbe. Un tel exercice est rarissime et particulièrement remarquable, car plus aucun guillocheur ne sait travailler des surfaces inclinées – et cela ne risque guère de changer, puisqu’il n’existe plus de formation de guillocheur à l’heure actuelle.

L’art délicat de l’émaillage grand feu

Ce travail d’exception est ensuite recouvert d’émail bleu translucide. L’opération est d’une rare complexité : l’émail doit impeccablement épouser la courbe de la platine, avec la même épaisseur et la même densité sur toute sa surface. Chaque nouveau passage au feu risque de compromettre le précédent. Pourtant le résultat doit être parfaitement homogène afin de révéler chaque nuance, chaque détail, chaque dixième de millimètre de profondeur créé par le guilloché. Un travail d’une rigueur insensée, là aussi unique puisqu’il n’existe plus, là encore, de formation d’émailleur.

À 6h, le compteur de la petite seconde reproduit ce travail dans toutes ses dimensions techniques et esthétiques : un micro cadran en or massif, courbé, guilloché main, en interne, par un motif exclusif, et recouvert d’émail grand feu bleu translucide.

Il se positionne comme en apesanteur au-dessus d’une surface anthracite, renforçant l’effet 3D créé par le guilloché courbe du haut du cadran. Deux grands ponts traversants, chers à de nombreuses créations Chronoswiss, achèvent de donner à la Delphis Oracle une géométrie d’une rare audace, sculpturale. Elle se joue des courbes, profondeurs, volumes et nuances. Très contemporaine, cette édition limitée de 50 pièces est proposée sur bracelet caoutchouc noir.