Accueil
Montblanc

Villeret ExoTourbillon Rattrapante

Boîtier
Or blanc
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Cadran
Email
Etanchéité
30 m
Taille
ø 47 mm
Epaisseur
18.2 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 50 h, 18000 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Deuxième fuseau horaire, Chronographe à rattrapante, Tourbillon
Référence
111823
Année
2014
Collection
Montblanc Collection Villeret 1858 / Série limitée à 18 exemplaires
Prix HT
276'900 CHF
Description

 
Le tourbillon émancipé avec mesure des temps intermédiaires
 
Avec l’ExoTourbillon Rattrapante, la collection Montblanc Villeret 1858 s’enrichit d’une nouvelle pièce maîtresse qui peut être qualifiée de première mondiale au sein de l’univers horloger. En effet, ce modèle relève un nombre de défis horlogers : un grand balancier positionné à l’extérieur de la cage du tourbillon, un chronographe à rattrapante et un cadran régulateur tridimensionnel en or et en émail grand feu. Les grandes complications sont l’une des arènes dans lesquelles les horlogers suisses démontrent avec éclat leur prédominance unique au monde et elles peuvent être considérées comme l’un des terrains de prédilection de la manufacture Montblanc à Villeret. Le dernier exemple du savoir-faire de Montblanc ajoute de nouvelles complexités techniques à des complications convoitées et connues qui suscitent toujours un extraordinaire engouement. Contrairement à un tourbillon conventionnel, l’ExoTourbillon de Montblanc libère le balancier à vis du poids de la cage tournante. Et, plutôt que de proposer un simple chronographe, le nouveau modèle comprend un chronographe à rattrapante avec deux roues à colonnes et une double pince classique. Enfin, loin d’arborer un visage habituel, le cadran de la montre se présente sous l’apparence d’un fascinant théâtre tridimensionnel, en or massif et émail grand feu. Cette superbe association entre l’art traditionnel de l’horlogerie et des innovations est insérée dans un boîtier en or blanc 18 carats et arbore un cadran de type régulateur. Le nouveau venu de la collection Montblanc Villeret 1858 affiche l’heure d’un second fuseau horaire et comprend également une indication jour/nuit.
 
L’ExoTourbillon breveté de Montblanc
 
Les échappements tourbillon sont une autre spécialité des maîtres horlogers de la manufacture Montblanc à Villeret. Sur les montres équipées de grands balanciers, ces constructions complexes posent des exigences particulières au savoir-faire et à l’habileté manuelle des constructeurs. Le tourbillon fut inventé il y a plus de deux siècles afin de compenser les effets délétères de la gravité sur la régularité des oscillations du balancier. Comme l’ensemble de l’échappement tourne régulièrement de 360 degrés autour de l’axe du balancier, les erreurs de marche liées à la position et provoquées par le point de gravité légèrement excentré du balancier et du spiral sont automatiquement compensées dans les positions verticales.
 
L’élan de l’innovation permet de développer des solutions inédites sont les composants indissociables de la tradition horlogère suisse pour Montblanc à Villeret. Ces qualités se retrouvent dans l’ExoTourbillon Chronographe breveté de la Collection Villeret 1858, doté du mécanisme ingénieux de tourbillon que Montblanc a optimisé et rendu encore plus attrayant. Le préfixe « exo » provient du grec ancien et signifie à l’extérieur. Pour l’ExoTourbillon de la collection Montblanc Villeret 1858, ce concept recèle une double signification. D’une part, la cage tournante et l’échappement sont situés à l’extérieur de la platine du mouvement, presque à côté du rouage, tandis que, de l’autre, le balancier est situé à l’extérieur de la cage tournante et décrit ses oscillations sur un plan entièrement différent. Cette disposition spécifique confère de considérables atouts aux garde-temps de la collection Villeret 1858. Ils possèdent des balanciers particulièrement grands et massifs qui auraient exigé une cage encore plus grande dans une construction conventionnelle de tourbillon. A l’inverse cependant, l’ExoTourbillon possède une cage avec un diamètre plus petit que celui du balancier à vis, qui décrit ses évolutions au-dessus de celle-ci. Alors que le balancier est fixé entre deux ponts, dont le pont supérieur se présente comme une forme de boucle qui évoque le huit horizontal utilisé pour symboliser l’infini, le tourbillon tourne pour sa part dans un palier à deux points, situé au pied de son axe.
 
Une autre exclusivité de l’ExoTourbillon est représentée par une vitesse de rotation de quatre minutes par révolution, tandis que la plupart des autres tourbillons se conforment à la règle d’une révolution par minute. Ce ralentissement accroît notablement le plaisir de l’observateur et exige une quantité d’énergie moindre du barillet tout en assurant le même effet de compensation que les tourbillons plus rapides. Le spiral avec courbe terminale Phillips oscille à la fréquence traditionnelle de 18’000 alternances par heure (2,5 hertz) et permet ainsi de procéder à des mesures avec une précision d’un cinquième de seconde. La vitesse réduite de 75 % du tourbillon économise une grande part d’énergie. La petite cage tournante se distingue par une masse moins importante qui requiert ainsi une énergie moindre pour accomplir son mouvement de rotation. En outre, le balancier est libéré du poids de la cage, une circonstance qui entraîne une réduction complémentaire des dépenses en énergie. Par rapport à des constructions conventionnelles, le gain en énergie dépasse 30 %, au bénéfice du mécanisme de la rattrapante. Un autre avantage essentiel d’un balancier disposé hors de la cage tournante réside dans la constance de ses amplitudes, car il n’est pas soumis à l’influence exercée par l’inertie de la cage.
 
La précision des mesures globales de l’ExoTourbillon doté d’une fonction chronographe est désormais associée
à une fonction perfectionnée de rattrapante qui permet des mesures intermédiaires grâce un mécanisme breveté particulièrement économe en énergie.