Accueil
Montres Ludovic Ballouard

Upside Down Marqueterie de Nacre

Boîtier
Or rouge
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Cadran
Nacre
Etanchéité
30 m
Taille
ø 41 mm
Epaisseur
11 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 35 h, 21600 alternances / heures
Fonctions
Heures, Heures sautantes, Minutes, Secondes
Année
2013
Collection
Upside Down / Série limitée à 12 exemplaires
Prix HT
63'000 CHF
Description

 
L'Upside Down fait partie de ces montres qui sont d'apparence très simples mais qui se révèlent très ingénieuses. Grâce à son talent et à sa malice, Ludovic Ballouard réinvente l'heure sautante en proposant une animation de cadran unique. Lorsque la grande aiguille centrale atteint la 60ème minute, la pastille sur laquelle se trouve le chiffre correspondant à l'heure qui débute effectue une rotation instantanée à 180° pour se positionner à l'endroit. La pastille précédente fait de même pour que le chiffre se retrouve à l'envers. Alors que de prime abord, l'Upside Down semble être une montre résolument classique, très vite son côté incongru et ludique apparaît: l'absence de l'aiguille des heures est troublante tout comme le positionnement des chiffres à l’envers. A vrai dire, le non-initié pourrait avoir l'impression que la montre se porte à l'envers ! La lecture de l'heure est d'ailleurs un peu déroutante lors des premiers instants. Mais elle est facilitée par la présence d'un petit point sur chaque pastille qui devient visible lorsque le chiffre indiquant l’heure en cours est à l'endroit.
 
Un tel affichage nécessite un mécanisme particulier et Ludovic Ballouard a développé pour répondre aux contraintes liées aux rotations des pastilles un système fondé sur des croix de Malte qui, au-delà de son apport en ce qui concerne la précision des sauts, évite un pic trop important de la consommation d'énergie du mécanisme.
 
L'Upside Down à cadran en marqueterie de nacre propose une technique décorative de son cadran qui tranche par rapport à celles de ses devancières. Le côté délicat et subtil d'une telle décoration paraît mieux convenir à une montre féminine ou de soirée. Cependant, une sorte de magie opère et le système d'affichage du temps est mis en valeur par ce nouveau rendu de cadran.
 
Tout repose sur la finition du cadran. Le principe fondamental est l'utilisation d'une nacre bicolore qui permet de créer une sorte de kaléidoscope qui, partant du centre de la montre, converge vers les pastilles des chiffres des heures, elles-mêmes nacrées. Les éléments centraux entourent les pastilles, épousent leurs formes pour dessiner une représentation d'un parapluie ouvert. Le résultat est tout simplement d'une rare beauté. Les couleurs se mélangent, les reflets se multiplient et c'est toute l'animation du cadran qui s'en trouve transformée. De la même façon que les pastilles tournent pour afficher l'heure, le kaléidoscope central évolue, se modifie selon l'inclinaison du poignet ou de la lumière qui frappe le cadran. Le cadran est ainsi constitué de 13 pièces pour la base, sur lesquels ont été assemblé une a une, tel un puzzle, 42 pièces de nacre bicolore.
 
Les 12 pastilles étant rotatives, et l’espace étant quasi invisible entre le bord de ces pastilles et le bord des 12 trous du cadran, l’assemblage de la nacre sur les pastilles demande la plus grande précision afin que celles-ci ne touchent pas les bords du cadran lorsqu’elles tournent. Cet espace obligatoire au bon fonctionnement de la montre est d’une régularité à couper le souffle !!!! Et ceci pour les 12 pastilles sans exception !!!!
 
L'aiguille des minutes en acier bleui demeure quand à elle, parfaitement visible et les chiffres (ainsi que le petit point si important) se distinguent sans souci, rendant ainsi la lecture de l’heure des plus aisée.
 
Un tel aboutissement n'est pas le fruit du hasard. Le cadran, réalisé de main de maître comporte 55 composants différents ce qui explique le jeu de lumière qu'il provoque.
 
Je parlais précédemment de lisibilité. Pour être franc, le vrai problème de cette Upside Down est qu'une fois portée, la lecture de l'heure pourrait sembler accessoire car l'animation des reflets du kaléidoscope central attire irrémédiablement le regard ! Heureusement, sa forme qui le fait déboucher sur les pastilles rappelle que les éléments clé de la montre sont ces petits disques rotatifs qui rendent l'Upside Down unique. La forme du boîtier et des cornes, courtes et galbées permet un excellent positionnement sur le poignet.
 
L'Upside Down à cadran en marqueterie de nacre est disponible en 12 exemplaires en platine et en 12 exemplaires en or rose. Avec cette série limitée, Ludovic Ballouard donne une nouvelle dimension à son Upside Down en lui apportant une touche artistique et de charme qui s'adapte parfaitement au contexte de l'affichage.