Accueil
Laurent Ferrier

Galet Secret Genève

Boîtier
Or blanc
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Etanchéité
30 m
Taille
ø 42 mm
Epaisseur
15.2 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 80 h, 21600 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Tourbillon
Référence
LCF002-G
Année
2016
Collection
GALET SECRET GENEVE / Série limitée à 1 exemplaire
Prix HT
260'000 CHF
Description

Depuis toujours, la ligne des Galets Secret est constituée exclusivement de pièces uniques à forte valeur symbolique qui mettent en lumière des métiers d’art séculaires. Cette montre-bracelet d’apparence classique dissimule un dispositif technique très ingénieux : une micro-mécanique de précision fait pivoter en éventail les deux glaces saphir opaques pour laisser apparaître à 240° un cadran fait main.

Cette édition unique du Galet Secret représente une belle démonstration du savoir-faire de Laurent Ferrier, toujours très sensible à l’artisanat d’art. En son cœur bat le fidèle et performant calibre tourbillon à double spiral, certifié chronomètre à l’Observatoire de Besançon. Il a pour écrin un boîtier en or massif gris. Un premier cadran noir opaque s’ouvre sur un deuxième cadran secret révélant une peinture sur nacre mettant en lumière un symbole genevois, celui du bateau à vapeur circulant sur le lac Léman. L’applique en or gris du bateau a été disposée sur un fond de peinture sur nacre représentant le lac avec une impression de vagues réalisée par une gravure du saphir. Les côtés du boîtier de cette édition unique sont également gravés à 3h et à 9h pour rappeler le mouvement de l’eau.

Une complication astucieuse

Après le décor, le fonctionnement. Le Galet Secret est muni du fameux calibre tourbillon double spiral conçu, développé, terminé et assemblé dans les ateliers Laurent Ferrier. Le double spiral, en complément du mécanisme du tourbillon qui compense les effets de la gravitation terrestre, offre un réglage extrêmement précis.

Un dispositif ingénieux permet l’ouverture et la fermeture du cadran par une rotation en éventail de deux glaces saphir opaques. La fenêtre s’ouvre à la demande : en actionnant un bouton poussoir placé sur la couronne, les deux glaces opaques pivotent instantanément et dévoilent toute la beauté de cette peinture sur nacre. La fenêtre du cadran s’ouvre également au passage : le mécanisme s’actionne automatiquement durant une heure, chaque jour, à l’instant choisi par le propriétaire et réglé par l’horloger lors de l’assemblage du mouvement. Comme un lever ou un coucher de soleil, il faut compter une heure pour que le cadran se révèle ou se dissimule complètement.

Une exceptionnelle minutie des détails

La platine et les ponts sont décorés, les vis polies, le calibre ne compte pas moins de trente angles rentrants réalisés à la main, une finition effectuée dans la plus pure tradition horlogère. Seul le fond saphir révèle la finesse de ce travail, confirmant ainsi une volonté de subtilité et de discrétion. Le mouvement se remonte manuellement et garantit une réserve de marche de plus de 80 heures, soit plus de 3 jours.

Enfin, le boîtier en or gris épouse la forme « galet » des grandes pièces sobres et racées de l’histoire horlogère du 19e siècle, notamment des montres de poche. En témoigne notamment sa couronne en forme de boule ainsi que la disparition du ressort de tirette du remontoir, remplacé par une bascule. Une esthétique devenue la marque de fabrique de chaque pièce signée Laurent Ferrier.