Accueil
De Bethune

DB25 Tourbillon

Boîtier
Or blanc
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Etanchéité
30 m
Taille
ø 44 mm
Epaisseur
12.5 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 100 h, 36000 alternances / heures
Mouvement squelette
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Tourbillon
Référence
DB25TWS3
Année
2011
Collection
DB25 / Série limitée à 20 exemplaires
Prix HT
225'000 CHF
Description

De Bethune Régulateur Tourbillon

De Bethune repense le tourbillon en vrai régulateur de poignet : une avancée « historique » pour l'évolution des montres mécaniques. Émotions fortes à l'appui.


C'est en les transcendant qu'on rend hommage aux vraies traditions. De Bethune réinvente l'esprit du tourbillon tel que Abraham Louis Breguet en aurait rêvé, mais en le poussant à un niveau d'incandescence esthétique et technique qui va très au-delà des limites connues de la cinétique horlogère...

Un mot d'explication technique : Abraham Louis Breguet avait imaginé le mécanisme du tourbillon pour créer l'échappement dynamique qui manquait au porter statique des montres de poche et des chronomètres de marine. Portées au poignet, les montres-bracelets témoignent d'une vie beaucoup plus active, qui soumet les mouvements horlogers à des contraintes chaotiques et à des transferts d'énergie sans comparaison avec les anciennes montres de poche.

De Bethune a donc entrepris de repenser le tourbillon autour de cette nouvelle dynamique des montres de poignet. Les lois de la physique sont implacables : pour compenser la violence désordonnée des mouvements d'un poignet, il faut que la cage soit la plus légère possible, avec une fréquence aussi vive que possible et une vitesse de rotation maximale pour une masse et une inertie minimales. C'est ainsi que, grâce aux nouvelles technologies, De Bethune a conçu un tourbillon silicium-titane de 0,18 g dans une cage en rotation sur elle-même toutes les trente secondes et une fréquence de 36 000 alternances par heure. Ce tourbillon est le plus léger du marché (les tourbillons classiques pèsent quatre fois plus lourd) et il comprend 50 composants, dont le plus léger pèse moins de 0,0001 gramme et le plus lourd 0,0276 gramme !

Denis Flageollet, le créateur horloger de la marque, a voulu renouer avec les traditions du siècle d'or de l'horlogerie en donnant à ce mouvement l'âme et la majesté des grands régulateurs historiques du passé. Le choix de la « seconde sautante » s'imposait pour rythmer le temps avec noblesse. Il a donc conçu, dans le style des régulateurs réalisés par les grands maîtres-horlogers du passé, une seconde au centre de la montre, avec une double ancre à quatre palettes pour orchestrer la double roue en or de cette « seconde sautante » : un ballet mécanique impressionnant, rendu techniquement réalisable par les nouvelles technologies, mais qui ne peut que chavirer le coeur – sinon la raison – de tout amateur de mécaniques classiques. Épuration formelle des composants, avec de la simplicité là où il faut et de la complexité là où on doit. Légèreté du style et profondeur de l'idée qui le sous-tend. Giration de la cage du tourbillon et battement ample et grave des secondes : on touche ici au fondement même de l'émotion horlogère et à une forme de beauté absolue et sans le moindre compromis.

Un chef-d'oeuvre qui ne se dévoile qu'au verso de la montre, aux vrais connaisseurs, capables d'en comprendre la subtilité passionnée, mais également capables d'apprécier la puissance et la beauté intérieures du cadran en titane bleui (un travail réalisé à la main et à l'oeil !), frappé d'étoiles d'or comme un ciel nocturne, et l'évocation des plus célèbres pendules du XVIIIe siècle à travers l'anneau des heures et des minutes dans un argent que la patine du temps sublimera.