Accueil
Alchemists Mechanical Healing

Cu29

Boîtier
High tech
Bracelet
Cuir
Boucle
Boucle ardillon
Etanchéité
30 m
Taille
ø 44 mm
Epaisseur
15.40 mm
Mouvement
Mécanique à remontage manuel
Réserve de marche: 72 h, 21600 alternances / heures
Fonctions
Heures, Minutes, Secondes, Réserve de marche
Référence
Cu29-001
Année
2019
Collection
Alchemists Mechanical Healing SA
Prix TTC
214'107 CHF
Description

Cu29

Pièce Inaugurale

La Pièce Inaugurale Cu29 est le premier volet d’une trilogie de modèles consacrés au Mechanical Healing.

Cette première création se veut simple et essentielle en termes de fonctions. Cependant même si celles-ci sont simples, d’infinies prouesses techniques, esthétiques et de mise en œuvre se trouvent réunies dans ce premier chapitre.

Ce garde-temps est aussi la pièce de maîtrise d’Hervé Schlüchter validée par Philippe Dufour, car elle est composée et réalisée selon la philosophie et les méthodes du Maître du Solliat.

Cuprum 479

Ce nouvel alliage révolutionnaire est une première mondiale car il préserve les vertus positive du cuivre (bienfaits ancestraux) sans qu’il ne s’oxyde dans le temps. Cet alliage est plus stable que de l’or rose en termes d’oxydation. C’est pourquoi l’ensemble de la boîte et une grande partie du calibre de la Cu29 sont exclusivement composés de Cuprum 479. La couronne est elle-aussi réalisée en Cuprum 479, ainsi que la boucle ardillon. Il n’existe donc aucune surface métallique au contact de la peau, qui ne soit pas réalisée en Cuprum 479.

La glace saphir inédite de type « atmosphère », de diamètre de base fin, s’étend vers l’extérieur puis adopte une forme en courbe hémisphérique qui englobe le calibre. Le verre atmosphère est percé du tube de couronne qui est directement intégré sur le saphir.

Design & technique réunis

De par la contrainte liée au bienfait du cuivre au contact avec la peau, il ne pouvait pas y avoir de glace à l’arrière de la boîte. C’est pourquoi l’architecture du calibre s’en est retrouvée inversée. Les barillets et leurs cliquets se retrouvent ainsi au-devant du calibre. Ces derniers offrent un spectacle totalement unique lors de leur remontage, où l’on peut voir chaque ressort de cliquet suspendu, en forme de moustache, évoluer au fil du remontage, pour le plaisir intimiste de l’utilisateur.

L’organe réglant est composé d’une serge à inertie variable et d’un spiral cylindrique bleui, comme dans les anciens chronomètres de marine. Ce type de spiral de forme est extrêmement rare de nos jours.

Juste au-dessus entre 10h et 11h se trouve la réserve de marche à crémaillère périphérique, indiquée par un curseur évoluant sur un segment inversé de 0 à 72h. En vis-à-vis, entre 2h et 3h, se trouve l’indicateur de fonction engagée : W (« winding » pour remontage) ou S (« set » pour mise à l’heure). Les cadrans réalisés en lapis lazuli, pour leur vertu en lithothérapie, se placent à midi pour les heures minutes, alors que la petite seconde est décentrée à 6h.

Les finitions et décorations sont toutes effectuées à la main, selon les techniques de Philippe Dufour : angles rayonnés et polis à l’ancienne, pont de balancier et de seconde bercés et polis main, mobile d’échappement sur contre-pivots poli-bloqué, porte-piton Genève mobile et galbé, roues et renvois anglés cerclés et moulurés, vis polies bloquées et bleuies main. Les aiguilles des heures, minutes et secondes sont bombées et terminées à la main. Les cadrans de réserve de marche et de sélecteur sont en acier poli bloqué orné d’une gravure laquée. Les doubles barillets en parallèle sont anglés et terminés à la main.