Home
Patek Philippe

Chronographe rattrapante réf. 5959P

Bracelet strap
-
Buckle
-
Movement
-
Reference
N/A
Collection
-
Description

Un nouveau chef-d'œuvre d'art horloger

Patek Philippe lance un mouvement inédit: le chronographe à rattrapante le plus plat jamais réalisé.

Patek Philippe réaffirme sa maîtrise souveraine des complications en présentant le mouvement chronographe à rattrapante à roues à colonnes le plus plat jamais réalisé. Ce nouveau calibre CH R 27-525 PS est aussi le premier mouvement chronographe-bracelet entièrement conçu, développé et fabriqué au sein de la manufacture. Malgré son épaisseur de seulement 5,25 mm, il possède tous les signes distinctifs de la grande tradition horlogère et arbore, comme tous les mouvements mécaniques Patek Philippe, le prestigieux Poinçon de Genève. Il est logé dans un magnifique boîtier en platine dans le style classique des montres Officier, dont l'épaisseur ne dépasse pas 8,5 mm. Ce développement majeur sera présenté en première mondiale dans un peu plus de deux mois au Salon International Baselworld 2005.

Dans la riche tradition des chronographes Patek Philippe

Depuis des décennies, Patek Philippe produit des chronographes d'exception qui sont considérés par les passionnés de belle horlogerie et les collectionneurs comme les plus beaux et les plus recherchés du marché. Preuve en sont les résultats extraordinaires atteints par ces pièces lors des ventes aux enchères.

La fabrication des mouvements chronographes Patek Philippe a toujours été basée sur l'ébauche «Nouvelle Lémania» produite exclusivement pour la manufacture genevoise. Au fil du temps, Patek Philippe a enrichi son calibre de base CH 27-70 d'un quantième perpétuel, suivi par une rattrapante. Les qualités esthétiques de ce mouvement ainsi que sa bienfacture sont prisées par les connaisseurs du monde entier. Le chronographe CH 27-70 continue à remporter un grand succès sur l'ensemble des marchés.

Un tout nouveau chronographe à rattrapante Patek Philippe

Afin de compléter sa magnifique lignée de chronographes, la manufacture a décidé de concevoir et produire, à l'ancienne et en quantité limitée, un tout nouveau calibre de base chronographe de très grand prestige. Ce mouvement a été conçu, dès l'origine, en tant que chronographe à rattrapante extra-plat. Le mécanisme de rattrapante est considéré par les maîtres-horlogers comme la complication la plus difficile à réaliser, encore plus complexe qu'une répétition minutes ou un tourbillon.

Des ateliers «Haute Horlogerie» dédiés à la création de complications exceptionnelles

Cette performance n'a été rendue possible que par la création, il y a un peu plus d'un an, d'une section «Haute Horlogerie» constituée de petits ateliers de 5 à 6 maîtres-horlogers, se concentrant sur un seul type de complication et travaillant comme les «compagnons» d'antan. Dans ces ateliers, il n'est plus question de production en série; les artisans reviennent à une production de pièces uniques où chaque composant est terminé, limé, anglé, poli et ajusté pièce par pièce. On effectue ensuite un «repassage en blanc» (assemblage) pour vérifier si toutes les fonctions sont parfaites. Viennent enfin les opérations de démontage, nettoyage, remontage, lubrification et réglages. C'est dans cet esprit, ce souci de préserver les méthodes de production ancestrales, que Patek Philippe offre à une clientèle de connaisseurs exigeants un nouveau chef-d'œuvre d'art horloger.

Un mouvement qui crée l'événement

En lançant son premier chronographe entièrement conçu, développé et fabriqué dans ses ateliers, Patek Philippe se devait de créer l'événement. La manufacture genevoise n'a pas failli à sa réputation:

• Nouveau calibre extra-plat à remontage manuel CH R 27-525 PS
• Chronographe à rattrapante
• Chronographe à rattrapante à roues à colonnes le plus plat jamais réalisé
• Deux poussoirs (au lieu des trois poussoirs habituels pour les chronographes à rattrapante)
• Possibilité de garder en mémoire un temps de référence (afin par exemple de mesurer les deux «meilleurs temps»)
• Stop-secondes sur le balancier. Lorsque la couronne est tirée, permet de faire une mise à l'heure précise au top seconde
• Nouveaux profils de dents pour le mécanisme de chronographe (brevet Patek Philippe)
• Ponts à l'ancienne et pièces de forme (esthétique et terminaisons)
• Rubis chassés dans des chatons en or
• Boîtier en platine dans le style traditionnel des montres Officier.

Un mouvement chronographe à l'ancienne

Un simple coup d'œil sur le calibre CH R 27-525 PS suffit pour comprendre qu'il s'agit d'un nouveau fleuron de haute et belle horlogerie. Le mouvement présente une construction de chronographe traditionnelle de grand prestige avec deux roues à colonnes dotées, comme de coutume chez Patek Philippe, de chapeaux polis. Les ponts sont soigneusement anglés, polis et ornés du motif «Côtes de Genève». Le regard est également attiré par l'esthétique très élégante des pièces de forme et des ponts à l'ancienne, dont les angles rentrants ne peuvent être réalisés qu'à la main, ce qui exige une grande habileté, doublée d'une longue expérience.

Le nouveau calibre CH R 27-525 PS s'inspire du mouvement historique Patek Philippe N° 124 824 de 1903, construit sur une ébauche de Victorin Piguet. Voici une comparaison de taille des deux mouvements, que sépare un siècle de développements:

Mouvement N° 124 824: hauteur 5,90 mm ø 26,90 mm
Calibre CH R 27-525 PS: hauteur 5,25 mm ø 26,90 mm

Le mouvement chronographe à rattrapante le plus plat jamais réalisé

Avec le nouveau calibre CH R 27-525 PS, Patek Philippe a créé le mouvement chronographe à rattrapante et roues à colonnes le plus plat jamais réalisé. Cette prouesse s'explique notamment par la construction particulière du compteur des minutes qui avance en continu, au lieu d'effectuer un saut après chaque minute pleine, comme c'est généralement le cas. Le compteur des minutes est entraîné par un «renvoi» (une petite roue dentée faisant partie du mécanisme de mise à l'heure), lequel est en prise avec la «chaussée». Ce renvoi possède le même nombre de dents que la chaussée, qui effectue un tour par heure; il tourne donc à la même vitesse, ce qui permet de disposer d'un compteur 60 minutes traînant. L'axe du compteur des minutes traverse tout le mouvement jusqu'au mécanisme de chronographe côté pont.

Lorsque le chronographe est enclenché, la roue de compteur des minutes (qui porte l'aiguille de compteur 60 minutes) est entraînée par le renvoi de mise à l'heure, monté concentriquement et librement sur l'axe de compteur des minutes. Une friction par deux ressorts, entre la roue de compteur des minutes et l'axe du renvoi, permet l'entraînement.

La friction sur l'axe de la roue de chronographe empêchant le chevrotement sur l'aiguille de chronographe est alors compensée par la libération de la friction entre le renvoi de mise à l'heure et la roue de compteur des minutes.

Lorsque le chronographe est arrêté, le marteau (lors de la remise à zéro du chronographe) ou le frein (lors de l'arrêt du chronographe) bloque la roue de compteur des minutes qui n'est plus entraînée.

Cette construction permet donc de faire d'une pierre deux coups en réduisant la hauteur du mouvement, tout en disposant d'un système de compensation des différences de couples entre chronographe enclenché et arrêté.

Un chronographe à rattrapante avec seulement deux poussoirs

Le nouveau chronographe à rattrapante Patek Philippe est ce qu'on appelle un «chronographe trois temps». En appuyant sur le poussoir qui se trouve dans la couronne, on active successivement les trois fonctions suivantes: 1 démarrage, 2 stop, 3 remise à zéro. Le poussoir rectangulaire logé dans le flanc du boîtier entre 1h et 2h commande la rattrapante. Ce système à deux poussoirs permet non seulement de chronométrer un temps intermédiaire, mais aussi de conserver un temps de référence avec la rattrapante, tout en mesurant d'autres temps avec le chronographe.

Des profils de dents inédits pour le mécanisme de chronographe: un nouveau brevet Patek Philippe

Autre exclusivité de ce mouvement: les roues du mécanisme de chronographe possèdent de nouveaux profils de dents brevetés. Pour transmettre l'énergie de la roue des secondes à la roue de chronographe en passant par une roue intermédiaire, on utilise habituellement trois roues finement dentées avec profil de dents triangulaire. Ce profil a pour but de réduire l'«ébat», c'est-à-dire le jeu entre les dents. Pour empêcher tout chevrotement de l'aiguille de chronographe (trotteuse), on freine légèrement sa roue motrice au moyen d'un ressort de friction. Le nouveau profil de dents des trois roues susmentionnées permet de garantir un fonctionnement optimal du chronographe. Ce système offre plusieurs avantages:

• Il réduit le jeu entre les dentures, afin d'éviter tout chevrotement de l'aiguille de chronographe, et permet de diminuer parallèlement la prise de couple engendrée par le ressort de friction agissant sur le mouvement de base.
• Il supprime le risque d'un saut ou d'un recul d'aiguille à cause d'un engagement de la roue intermédiaire dans la roue de chronographe lors du démarrage du chronographe et réduit le danger d'un contact «pointe contre pointe» entre les dents des roues.
• Il évite les contacts «pointe contre flanc» entre les dents, augmente le rendement et réduit ainsi les frottements.

Dernière conséquence, et pas des moindres: ces nouveaux profils de dents réduisent également l'usure à l'intérieur du mécanisme de chronographe, ce qui permet d'accroître sa fiabilité à long terme et de conserver à la montre toute sa valeur au fil du temps.

Un boîtier en platine dans le style des montres Officier

Pour rendre hommage à l'exclusivité du mouvement, le nouveau chronographe à rattrapante Patek Philippe Réf. 5959P possède un boîtier conçu dans le style traditionnel des montres Officier et fabriqué exclusivement en platine. Comme tous les garde-temps en platine Patek Philippe, le boîtier présente un petit diamant serti entre les attaches à 6h. Pour la première série, Patek Philippe prévoit une production artisanale limitée à 10 exemplaires.

Principales caractéristiques techniques
Mouvement à remontage manuel, calibre Patek Philippe CH R27-525 PS

Affichage 6 aiguilles, deux cadrans auxiliaires
Heures au centre
Minutes au centre
Petite seconde à 9h
Chronographe Aiguille de chronographe au centre
Aiguille de rattrapante au centre
Compteur 60 minutes traînant à 3h
Fonctions Couronne à deux positions:
- enfoncée: remontage du mouvement
- tirée: réglage des aiguilles
2 poussoirs - poussoir dans la couronne pour la mise en marche, l'arrêt et la remise à zéro du chronographe
- poussoir positionné entre 1h et 2h pour la mise en marche et l'arrêt de la rattrapante
Dimensions - Diamètre d'encageage 26,90 mm
- Diamètre total 27,30 mm
- Hauteur totale 5,25 mm
- Hauteur sur ponts 3,05 mm

Autres caractéristiques techniques
• Poinçon de Genève
• Fréquence: 3 Hertz (21'600 alternances/heure)
• Antichoc au balancier
• Grand balancier Gyromax (inertie = 10,6 mg/mm2)
• Chatons combinés à la roue d'échappement
• Spiral Breguet
• Porte-piton mobile réglable par excentrique
• Réserve de marche: 48 heures minimum